dimanche 25 février 2018

PUBLICITÉ

PyeongChang 2018 – Le bilan du biathlon

Embed from Getty Images

Après 15 jours de compétition, les biathlètes en ont terminé avec les Jeux Olympiques qui ont été riches en émotions. Laura Dahlmeier a marqué de son empreinte cette édition, Hanna Oeberg a surpris alors que les Bleues finissent avec un bilan très correct.

La patronne

Laura Dahlmeier aura été la reine de cette olympiade. L’athlète de 24 ans empoche 3 médailles en Corée du Sud dont deux titres olympiques. Tout débute de la plus belle des manières, l’Allemande s’impose sur le sprint puis sur la poursuite pour garnir son palmarès de deux médailles d’or, les premières de sa carrière. Mais au fil des courses, la fatigue se fait sentir, la double championne olympique s’accroche malgré tout pour remporter un nouveau podium, la 3ème place sur l’individuel. La déception, si elle peut en être une, arrive sur les courses suivantes, malgré un effectif impressionnant tant chez les filles que chez les garçons, la biathlète allemande n’obtient pas de médaille sur les relais mais ses Jeux Olympiques sont une réussite. Après un début de saison compliqué où elle n’a démarré que mi-décembre en France, son pic de forme est arrivée juste à temps pour PyeonChang.

Anastasia Kuzmina réalise également des Jeux Olympiques remarquable avec trois médailles dont 1 en or et 2 en argent. Elle obtient le titre sur la mass-start et deux secondes places sur la poursuite et l’individuel. La Slovaque marque l’histoire de son sport avec 5 médailles olympiques (1 médaille d’or et d’argent à Vancouver, 1 médaille d’or à Sotchi).

 

La révélation

L’hésitation n’est pas longue pour « élire » la surprise de cette olympiade. Avec comme meilleur résultat, en Coupe du Monde, une 21ème place, Hanna Oeberg n’était pas considérée comme une potentielle médaillable mais la Suédoise réalise une compétition époustouflante. Si elle ne remporte « que » 2 médailles, sa régularité tout au long de cette quinzaine a impressionné (7ème place sur le sprint et 5ème place sur la poursuite et la mass-start). La consécration arrive sur la 3ème course, l’individuel qui n’est pas la plus simple, grâce à un tir parfait (20/20) dans des conditions pourtant difficiles, elle obtient le graal en remportant cette course de 15km. A seulement 22 ans, Hanna Oeberg est l’avenir du biathlon suédois, elle a débuté sa carrière en Coupe du Monde il y a seulement un an et sera certainement à surveiller dès la saison prochaine.

 

Les Bleues

Les espoirs étaient nombreux avant de débuter cette olympiade avec quatre biathlètes pouvant toutes jouer une médaille. Quinze jours plus tard, l’Equipe de France conclut ces Jeux Olympiques avec 3 médailles dont 2 en relais et les « anciennes » du groupe ont été les véritables patronnes. Le bilan individuel divergera en fonction de chaque athlète mais la première satisfaction est la médaille de bronze remportée sur le relais, un podium collectif qui permet aux 4 françaises de repartir de PyeongChang avec une breloque, une première pour les jeunes du groupe Justine Braisaz et Anaïs Chevalier. Ces dernières n’ont pas été à leurs aises sur le site d’Alpensia, elles n’ont pas réussi à gérer la pression pour leur début dans cette compétition, enchaînant les déconvenues sur le plan individuel. Leurs meilleurs classements restent une 10ème place pour Justine Braisaz et une 16ème place pour sa coéquipière sur le sprint.

A l’inverse, Marie Dorin-Habert et Anaïs Bescond ont parfaitement apprivoisé la piste coréenne avec 2 médailles pour la première et 3 pour la seconde. « Nanass » a lancé tout un groupe avec sa troisième place sur la poursuite pour ouvrir son palmarès aux Jeux Olympiques. Elle a su surfé sur cette performance pour emmener les deux relais auxquels elle a participé vers une médaille. Les deux « anciennes » du groupe réalisent deux relais (mixte et féminin) à leur niveau pour obtenir leur premier titre olympique. 

Anaïs Bescond devient la quatrième athlète française à remporter trois médailles lors d’une même olympiade et entre dans l’histoire du sport français.

 

Le + :

Il est difficile de ne pas mentionner la performance de Darya Domracheva qui, à 36 ans, a remporté deux nouvelles médailles olympiques, une en argent sur la mass-start et l’autre en or sur le relais féminin. La Biélorusse comptabilise désormais 4 médailles d’or, 1 en argent et 1 en bronze. Joli palmarès.

Comments are closed.