mardi 2 février 2016

PUBLICITÉ

Biathlon : Marie Dorin Habert dans la course au gros globe

Nous sommes au deux tiers de la coupe du monde IBU de Biathlon et après six étapes, Marie Dorin Habert est classée deuxième du classement général de la coupe du monde derrière la Tchèque Gabriela Soukalova. La Tricolore pas toujours en confiance avec son tir debout n’est qu’à 88 points de la tchèque.

Gabriela Soukalova en leader

Trois femmes sont actuellement les mieux placées pour succéder à la Biélorusse Darya Domracheva. Grâce à sa régularité dans le top 10, Gabriela Soukalova domine le classement général de la Coupe du monde avec 679 points. Soukalova a marqué les esprits dès l’épreuve inaugurale d’Ostersund avec une victoire sur le sprint et deux cinquièmes sur l’individuelle et la poursuite. Elle est ensuite montée sur le podium lors de la poursuite d’Hochfilzen et a signé deux nouveaux top 5 à Pokljuka.

A Ruhpolding elle a su reprendre le dossard jaune à Marie Dorin Habert grâce à sa victoire lors de la seconde mass start organisée sur le site allemand et grâce à ses podiums en sprint, poursuite et individuel. Lors du dernier week-end de coupe du monde à Antholz Anterselva, la Tchèque n’est pas montée sur le podium mais s’est contentée de places d’honneur pour conserver une bonne marge sur ses principales poursuivantes.

Marie Dorin Habert et Dorothea Wierer en chasse

Avec respectivement 88 et 115 points de retard sur la Tchèque, le duo franco-italien attaque la tournée nord américaine avec comme principal objectif la réduction de l’écart dans la quête du dossard jaune. La Tricolore a connu un weekend faste à Pokljuka avec une victoire sur le sprint et une deuxième place lors de la poursuite. La biathlète de l’équipe de France est également montée à deux autres reprises sur le podium, sur la deuxième marche lors de la première mass start organisée à Ruhpolding et sur la troisième lors de l’individuelle d’Ostersund. Elle a également signé huit autres top 10 dont deux top 5.

Dorothea Wierer a elle construit sa saison en capitalisant sur son point fort, le 15Km individuel. Grâce à ses excellents tirs, l’Italienne a remporté les deux premières individuelles de saison organisées à Ostersund et Ruhpolding. Elle a signé également trois autres podiums, l’un en prenant la troisième place de la poursuite de Ruhpolding et les deux autres devant son public à Antholz Anterselva avec la deuxième place du sprint et la troisième sur la poursuite.

L’Equipe d’Allemagne comme trouble fête permanent, la Norvège en reconstruction

Cette année, l’équipe d’Allemagne est très performant et dense. Six biathlètes font parti du top 25 mondiale et l’une d’elle n’est parfois pas sélectionnée en coupe du monde afin de permettre à une jeune comme Louise Kummer de prendre de l’expérience. Franziska Hildebrand est la meilleure des allemandes cette saison grâce à ses succès lors des sprints de Ruhpolding et Hochfilzen ainsi que ses trois autres podiums.

Malgré un physique qui lui a forcé à manquer les étapes d’Ostersund et d’Antholz Anterselva, Laura Dahlmeier pointe au cinquième rang de la coupe du monde. L’Allemande a notamment remporté les trois poursuites auxquelles elle a participé cette saison, à Hochfilzen, Pokljuka et Ruhpolding. Laura Dahlmeier a également remporté la première mass start de Ruhpolding et a pris la troisième place de la seconde.

Maren Hammerschmidt grâce à ses belles deuxièmes place sur le sprint et la poursuite à Hochfilzen est solidement installée dans le top 20 tout comme Miriam Gössner. Franziska Preuss est elle 21e du classement de la coupe du monde. C’est plus difficile dans le clan Norvégien. Tiril Eckhoff est la seule norvégienne dans le top 30 et elle ne pointe qu’à la septième place. Ses compatriotes comme Marte Olsbu, Hilde Fenne ou encore Synnoeve Solemdal sont assez loin des premiers rangs.

Un groupe tricolore au niveau

Mis à part Enora Latuillière qui par maque de forme et de résultats a mis un terme prématuré à sa saison et Marie Dorin-Habert, les autres biathlètes du groupe de Julien Robert arrivent à se montrer en rentrent régulièrement dans le top 20. Anaïs Bescond douzième du classement général l’an passé confirme cette saison ses bons résultats en étant également douzième. Elle a réalisé plusieurs places de quatrième, sur le sprint d’Antholz, la mass start de Ruhpolding ou encore le sprint d’Hochfilzen. Elle a également signé deux autres top 10 et 4 top 20.

Justine Braisaz est à même pas 20 ans une membre régulière du top 30 de la coupe du monde. La jeune tricolore a notamment signé 4 top 15 cette saison (13e à Ostersund, 14e à Ruhpolding et Antholz, 15e de la poursuite d’Antholz). Anaïs Chevalier s’est également montrée à Antholz en prenant la onzième place de la poursuite. Coline Varcin et Marine Bolliet alternent entre le circuit coupe du monde et le circuit coupe d’Europe.

Célia Aymonier est elle revenue à ses premières amours, le biathlon après une carrière de fondeuse. Après un début de saison à retrouver ses sensations de biathlète, la Tricolore commence à inscrire assez régulièrement des points comme en atteste sa 30e place lors du sprint d’Antholz et la 31e également à Antholz sur la poursuite.

La France brille également en relais.

Trois relais ont eu lieu cette saison. A Hochfilzen, la victoire est revenue à l’Italie devant l’Allemagne et l’Ukraine. A Ruhpolding, le même trio est également monté sur le podium mais dans un ordre différent. Le relais ukrainien a devancé l’Allemagne et l’Italie. Lors du relais d’Antholz Anterselva, c’est la France qui s’est imposée après avoir pris la quatrième et la septième place des relais précédents. Le quatuor Braisaz-Bescond-Chevalier-Dorin Habert a devancé l’équipe de République Tchèque et la Russie.

Comme lors des deux relais précédents, le rôle de partante a été attribué à Justine Braisaz. Celle-ci semble apprendre assez rapidement ce rôle. Marie Dorin-Habert qui avait manqué les deux précédents relais a retrouvé sa place de finisseuse tandis qu’Anaïs Chevalier et Anaïs Bescond ont les rôles intermédiaires souvent important dans les relais.

Dès ce week-end la coupe du monde de biathlon reprend avec le début de la tournée sur le continent américain avec un premier weekend de course à Canmore au Canada puis un second à Presque Ile dans l’Etat du Maine aux USA.

Poster un commentaire