lundi 11 juin 2018

PUBLICITÉ

Marjorie Mayans : « De bonne augure pour la suite. »

Membre phare de l’équipe de France de rugby à XV et à 7, Marjorie Mayans a réalisé un très beau tournoi lors du Paris 7s. Elle a accepté de répondre à nos questions après la défaite des Bleues face au Canada.

Quel est votre sentiment après cette défaite ? Vous avez quand même réalisé une superbe performance sur ce tournoi…

Je pense qu’on fait un bon tournoi dans l’ensemble, mais là on a déjoué contre les Canadiennes. Elles ont su mettre la main sur le ballon… Il faudrait que je revoie le match mais j’ai l’impression qu’on a pas eu le ballon du match ! Donc c’est compliqué de marquer des essais quand on ne l’a pas… On a su marquer quand on l’avait mais c’était compliqué de défendre contre elles pendant 10 minutes sur 14. Il y a beaucoup de choses à revoir, des pénalités qui coûtent trop cher. Je me sens un peu coupable pour le coup ! Mais ce sont des choses à régler, c’est quand même de bonne augure pour la suite.

Vous n’avez pas été battues par n’importe qui : le Canada, l’Australie… Et vous faites une très belle progression par rapport à l’année dernière [elles étaient 7èmes sur le circuit mondial 2017] : aujourd’hui vous êtes 3èmes…

Oui bien sûr, on garde notre 3ème place au classement mondial, donc c’est quelque chose de très bien. Mais notre objectif c’est de grimper, de gagner encore des places, donc on va travailler pour et on sera prêtes pour cet été.

Du coup quels sont vos objectifs pour la Coupe du Monde ? [Elle aura lieu à San Francisco du 20 au 22 juillet prochains ndlr]

On va bien se préparer et arriver prêtes pour chaque match. Chaque match est éliminatoire, donc il ne va pas falloir prendre à la légère le premier match qui sera contre le Japon. Et ensuite il faudra imposer notre jeu contre toutes les équipes.

Et pour la suite, vous pensez aux Jeux Olympiques ? Ou bien vous préférez prendre étape par étape ?

On va se concentrer sur la Coupe d’Europe qui arrive, sur la Coupe du Monde, c’est le plus important. On parlera de la suite plus tard, pour l’instant nous avons deux gros objectifs en fin de saison.

Et sinon que pensez-vous de l’évolution du rugby féminin aujourd’hui ? Au niveau de la médiatisation par exemple, ou du monde présent dans le stade.

Je crois qu’on est vraiment sur une bonne évolution depuis 2014 ! On sent que les gens sont derrière nous et j’espère que ça va continuer. Franchement c’est génial de jouer dans une ambiance comme ça ! Pour ma part en plus, jouer à Jean Bouin, devant un public comme ça, ça ne me rappelle que de bons souvenirs ! Il faut qu’on progresse, qu’on produise du beau rugby pour que ça continue et pour que les gens continuent de nous suivre.

Et que pensez-vous de la transformation du Top 8 en Top 16 pour la saison prochaine ? Pensez-vous que cela va être bénéfique pour le rugby féminin ?

Je ne sais pas, j’attends de voir. Je ne suis pas devin, mais j’espère que cela va permettre à tous les clubs de progresser et vraiment de bien se structurer pour créer ensuite une grosse élite et un gros niveau de rugby féminin.

Photo fournie par G2elles Photographies.

Comments are closed.