samedi 15 décembre 2018

PUBLICITÉ

EHF Euro 2018 – La France a rendez-vous avec la Russie en finale

Dans une AccorHotels Arena pas remplie aux 2 tiers et qui a eu du mal à décoller, les Bleues se sont largement imposées ce vendredi soir face aux Pays-Bas et se sont qualifiées pour la finale de leur Euro 2018. Elles y affronteront la Russie ce dimanche 16 décembre.

Ce sont les Pays-Bas qui dominent le début de partie avec l’ouverture du score par Lois Abbingh, ex-joueuse de Paris 92, sur penalty. Les Françaises mettent un peu de temps à revenir et c’est Estelle Nzé Minko qui débloque son équipe par un tir à la hanche. Mais à chaque égalisation des Bleues, les Hollandaises font ce qu’elles maîtrisent le mieux : un engagement très rapide, une montée de balle éclair et un but dans la foulée en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire. Il faut un contre de Béatrice Edwige puis une contre-attaque de Siraba Dembélé pour que la France passe enfin devant (4-3, 8e). 

Les Pays-Bas déjouent alors totalement en attaque et laissent progressivement la France prendre un petit avantage qui montera jusqu’à 4 buts (8-4 15e). Les Hollandaises ne semblent à l’aise que sur contre-attaques ou montées de balles rapides. Dès qu’il faut enchaîner les passes et travailler plus longtemps, elles buttent sur la défense bien en place et dirigée par la patronne Béatrice Edwige. Mais il suffit de quelques imprécisions pour que tout change. Les coéquipières de Tess Wester se mettent à perdre moins de ballons, les Françaises trouvent un peu moins de failles en attaque et, à la fin de la première période, le score n’est plus que d’un but d’écart (12-11).

Les Bleues creusent l’écart

Les Pays-Bas décident de jouer sur un autre rythme en début de seconde mi-temps et reviennent plusieurs fois à égalité. Il faut quelques arrêts de Laura Glauser et une Siraba Dembélé qui score 2 buts d’affilé pour remettre les Néerlandaises à 3 buts (17-14, 38e). Même en infériorité numérique après une exclusion temporaire pour Béatrice Edwige, la France reste concentrée et va même mener de 4 buts après un nouvel arrêt de Glauser qui engendre un nouveau but en contre-attaque pour Nzé Minko (18-14, 40e). Progressivement, l’équipe de France met la main sur la rencontre et va compter 6 buts d’avance à la moitié de la 2e période (21-15, 44e).

Les Hollandaises semblent piocher physiquement car même en cas de récupération, elles ne montent plus les ballons rapidement comme en début de partie. A l’orée des 10 dernières minutes, leur retard est toujours conséquent et s’accroît à mesure que Laura Glauser continue d’écœurer ses adversaires (24-17 52e). Avec autant d’avance, on voit mal comment les Françaises pourraient faillir en cette fin de rencontre. Logiquement, elles remportent cette partie maîtrisée quasiment de bout en bout 
(27-21) et retrouveront en finale la Russie qui les avait battu lors du match d’ouverture de cet Euro et en finale des Jeux Olympiques de Rio 2016. Une revanche pour un titre dimanche à 17h30 à Paris.

Comments are closed.