jeudi 24 septembre 2015

PUBLICITÉ

Alain Portes : « Avec Armelle Attingré, le problème n’est pas sportif. »

C’est à la sortie du match de Ligue Féminine de Handball entre Issy Paris et Fleury ce mardi 22 septembre que nous avons croisé Alain Portes, le sélectionneur de l’Equipe de France féminine. Il a accepté de répondre brièvement à nos questions. Nous en avons profité pour parler du match, de la forme de ses internationales et de la hiérarchie des gardiennes qui n’est pas toujours très lisible pour le grand public.

Alain, un mot sur le match qui vient de se terminer. C’était le Champion contre son dauphin mais peut-on dire que c’est une petite surprise cette défaite de Fleury ?

Une surprise non, je ne pense pas qu’on puisse dire ça. Sur un match, Issy peut battre Fleury. Sur une saison c’est beaucoup plus compliqué parce que l’effectif n’est pas le même. Mais sur un seul match, les parisiennes peuvent très bien gagner. Lors de la première mi-temps, je les ai trouvées totalement hors-sujet. Un peu comme à Nîmes où je les avais vues la semaine dernière. Et puis dès l’instant où elles entrent dans leur match, ça donne du beau handball, une belle défense. Ça, elles l’ont toujours même quand en première mi-temps elles ne sont pas terribles, elles sont toujours physiquement présentes. Et puis les esprits se sont libérés, Jovanovic a marqué de beaux buts, (Stine) Oftedal s’est lâchée. Et puis il y a les petites françaises, Coralie Lassource et Sofia Fehri notamment ont fait de très bonnes choses. Je crois qu’aujourd’hui cette victoire est méritée parce que dans le même temps Fleury a toujours récité le même handball, avec moins d’intensité physique et Issy l’a bien exploité.

Ça vous a permis de voir des joueuses qui sont dans votre dernière liste également. Qu’est-ce que vous avez pensé de vos internationales ce soir ?

Je les trouve plutôt pas mal. Pal mal du tout pour certaines. Elles n’ont pas tout réussi mais globalement, elles sont bien. Manon Houette a été bien présente, Gnionsiane Niombla a un vrai rôle dans son équipe et on l’a vu, dès qu’elle est un peu moins bien, son équipe souffre. Pour une nouvelle recrue à Fleury, Estelle Nzé-Minko fait déjà de bonnes choses, je la trouve très dynamique. J’ai bien aimé Coralie Lassource. Elle défend très bien, elle a marqué tous les buts qu’elle avait à marquer en deuxième mi-temps, des buts importants en plus. Il n’y a que Julie Foggéa qui a un peu souffert du passage à vide de son équipe mais ce n’est pas très important. Globalement je suis plutôt rassuré.

Justement, dans votre groupe il y a une hiérarchie des gardiennes qui est bien fixée. Amandine Leynaud en 1, Cléo Darleux en 1 bis ou numéro 2. Derrière c’est plus ouvert il y a Laura Glauser, Julie Foggéa et Armelle Attingré qui n’est plus sélectionnée depuis quelques temps… Elle a peut-être reculé dans votre esprit. Qu’est-ce qui fait la différence dans vos choix ?

C’est vrai qu’Amandine Leynaud a un temps d’avance sur tout le monde. Laura Glauser est très bien. Et derrière il y a des petites jeunes qui progressent. Cléo Darleux est pour le moment blessée et on voit Julie Foggéa qui fait beaucoup de progrès, même si elle n’a pas pu le montrer ce soir. Et puis Armelle fait de bonnes prestations mais le problème n’est pas sportif sinon elle serait avec nous.

Ça veut dire qu’Armelle Attingré n’est pas assez impliquée ? Il y a quelque chose qui ne va pas avec elle ?

Oui voilà quand on fait un groupe, il faut des équilibres. Quand on fait un mondial et qu’on part un mois ensemble, il faut des gens bien dans leur tête, qui soient sereins, qui sachent vivre en groupe et elle ne nous a pas rassuré à ce niveau là. Donc elle peut changer, mais pour l’instant il faut qu’elle comprenne qu’il faut qu’elle change.

Poster un commentaire