dimanche 24 mai 2015

PUBLICITÉ

Fleury rejoint IPH en finale de LFH

Ce jeudi en demi-finale retour de LFH, Fleury l’a emporté largement à domicile, face à Nîmes comme au match aller, et a rejoint Issy Paris Hand en finale de la Ligue Féminine de Handball.

Dès le début, Fleury fait parler sa supériorité et avec une Darly Zoqbi de Paula en grande forme, les Panthères prennent le large. Lors des supériorités numériques, la néo-espagnole se permet même de scorer depuis sa zone par deux fois sur des actions où Nîmes tente de jouer avec la chasuble mais gère très mal ces situations.

Même si Camille Ayglon essaye de maintenir à flot son équipe, Allison Pineau passe trop de temps sur le banc pour une joueuse de son impacte et de son calibre. En face, Alexandrina Cabral Barbosa elle est bien présente pèse de tout son poids sur le jeu. Intenable, elle passe systématiquement sur les 1 contre 1, trouve les intervalles, marque des buts…

Pineau entrée trop tard marque tout même son entrée par plusieurs buts qui maintiennent l’écart pour les Nîmoises. D’autant que dans la cage des Lionnes, Laurie Carretero fait mieux que Marija Colic en cette fin de première période. Malgré tout, un nouveau trou d’air permet à Fleury de rentrer aux vestiaires avec 8 buts d’avance (21-13).

La 2e mi-temps est une formalité pour Fleury, qui relâche un peu la pression mais maintient sa défense. Colic, revenue dans la cage des Lionnes y va elle aussi de son but depuis sa zone après un supériorité et une chasuble tentée par Fred Bougeant. S’en suit une bonne période sans but… avant que Marion Callavé n’entre dans la cage Fleuryssoise pendant que la titulaire Zoqbi de Paula reçoit une standing ovation pour sa prestation, encore une fois exceptionnelle (47% d’arrêts).

Malgré ses 9 buts d’avance, l’entraineur des Panthères continue de s’égosiller sur son banc à cause des relâchements de sa défense. Complètement éteinte, Mouna Chebbah n’est pas aussi déterminante ce jeudi qu’habituellement et cela se ressent dans le jeu et l’efficacité nîmoise. Malgré la meilleur volonté du monde, Nîmes ne rejoindra jamais Fleury qui l’emporte finalement 35 à 27 et rejoint Issy Paris en finale de la LFH. Une finale dont les Panthères seront favorites.

Comments are closed.