mercredi 12 juin 2019

PUBLICITÉ

CDM 2019 – La France met un pied et demi en 8e

Embed from Getty Images

Alors qu’elle a dominé la partie, la France s’est imposée 2-1 dans la douleur ce mercredi soir à Nice. Elle assure néanmoins l’essentiel, une 2e victoire en 2 matchs qui l’envoie quasiment en 8e.

Après sa large victoire face à la Corée du Sud, l’équipe de France s’est imposée 2 buts à 1 ce mercredi 12 juin face à la Norvège et a fait un grand pas vers la 2e phase de sa Coupe du Monde.

Pour cette rencontre, Corinne Diacre a décidé de titulariser Valérie Gauvin à la place de Delphine Cascarino, basculant Kadidiatou Diani sur le côté droit. Et durant toute la première mi-temps, la Parisienne a martyrisé la défense adverse. Coups de rein, déviations, accélérations, ballons dans le dos, tout y est passé. A l’image de son ailière, la France a dominé le début de partie avant de laisser la Norvège remonter un peu et se montrer dangereuse. Notamment sur coups de pied arrêtés et il faut une tête d’Amel Majri sur sa ligne pour éviter l’ouverture du score (15e). Ensuite, la France monopolise le ballon, Diani et Majri multiplient les centres mais les Bleues n’arrivent pas à concrétiser. A la pause, la Norvège peut être heureuse du score nul et vierge.

Par tous les sentiments !

Dès le début de la seconde période, les Bleues remettent la pression et il ne faut même pas une minute de jeu pour qu’Amel Majri centre côté gauche pour trouver Valérie Gauvin qui coupe la trajectoire et propulse le ballon du pied gauche dans le but adverse (1-0 46e). Un bonheur de courte durée puisque 8 minutes plus tard, sur une action anodine, Wendie Renard, pousse malencontreusement le ballon dans ses propres filets et égalise pour la Norvège. Au micro de TF1, la défenseure Française a avoué après le match avoir fait une grosse erreur : elle se pensait en danger et a été perturbée par Amel Majri qui lui a parlé pour lui dire qu’elle était seule, elle n’a pas bien entendu, et hop le mauvais geste. (1-1 54e)

Un quart d’heure plus tard, la partie bascule à nouveau en faveur de la France. A la suite d’une action dans la surface, Marion Torrent se retrouve face à Ingrid Syrstad Engen qui en dégageant le ballon finit son geste sur la jambe de la Française qui s’écroule. Après un instant de doute, l’arbitre allemande Bibiana Steinhaus, pourtant expérimentée, attend les consignes du car régie, va vérifier elle-même l’écran de contrôle, puis siffle un pénalty peu évident en faveur des Bleues. Après presque 3 minutes d’arrêts de jeu, Eugénie Le Sommer s’élance et marque son 77e but sous le maillot tricolore. Dans les minutes qui suivent, la France va logiquement densifier son milieu de terrain en remplaçant Gaëtane Thiney par Charlotte Bilbault. La Norvège va pousser sans se montrer extrêmement dangereuse. Les Bleues auront même plusieurs occasions de tuer le match en contre-attaque mais sans y parvenir.

Avec cette 2e victoire, la France est quasiment qualifiée pour les 8es de finale. Il faudrait un cataclysme désormais pour ne pas finir meilleur 3e. Mais surtout, les joueuses de Corinne Diacre vont aller chercher la première place du Groupe A lundi soir à Rennes face au Nigeria, comme l’a annoncé la coach au micro de TF1 après la partie.

Comments are closed.