jeudi 17 octobre 2013

PUBLICITÉ

Vial n’est plus l’entraîneur de l’EDF Volley

Volley - Fabrice Vial

C’est par un communiqué de la FFVB ce soir que la nouvelle a été officialisée, Fabrice Vial n’est plus le sélectionneur de l’Equipe de France Féminine de Volley. Il prend de nouvelles fonctions au sein de la Fédération. Le nom de son successeur sera connu ce vendredi.

(Info FFVB)

Le communiqué de la FFVB :

Après 7 années passées à la tête de l’Equipe de France féminine, Fabrice Vial a accepté la proposition du Président de la Fédération et du Directeur Technique National de devenir le nouveau catalyseur de l’ensemble des acteurs et des structures du parcours d’excellence sportive.

« Après près de 10 ans passés au contact du plus haut niveau, Fabrice Vial a choisi de transmettre l’importante expérience qu’il a su capitaliser. Entraîneur passionné et talentueux, considérablement investi au sein de la filière féminine, il a accepté de relever un nouveau défi. Fabrice aura désormais pour mission d’affiner les liens entre les structures fédérales et les clubs investis dans la poursuite de l’excelle sportive. Cette synergie est à n’en pas douter la condition sine qua non pour accompagner la réussite à venir de l’équipe de France. L’objectif est élevé, il fallait une personne d’envergure pour le relever.», justifie Cyrille Boulongne, le Directeur Technique National, en poste depuis le 1er juillet.

« Je suis très fier d’avoir été à la tête des Bleues et je souhaite continuer à servir la cause du Volley-Ball à plus haut-niveau, en essayant d’améliorer les relations entre les différents acteurs et permettre à l’Equipe de France d’atteindre les plus hautes performances à moyen terme », affirme Fabrice Vial.

Arrivé en Equipe de France féminine en 2004, comme assistant de Yann Sanchez, Fabrice Vial prend les rênes de la sélection française après le Championnat d’Europe en 2007.

Il emmène les Bleues à la phase finale de la Ligue Européenne en 2009 et en quarts de finale du dernier Championnat d’Europe, perdus face aux médaillées de Bronze de la compétition (la Belgique). Il a contribué à l’intégration de nombreuses jeunes de la filière fédérale mais a su également repérer et convaincre des joueuses qui évoluaient en dehors du système fédéral, comme Alexandra Jupiter, belle révélation du dernier Euro.

« Fabrice a souhaité s’inscrire dans la continuité du projet fédéral, cette évolution dans sa carrière est donc tout à fait logique. Je tiens d’ailleurs à le remercier chaleureusement pour son engagement sans faille auprès de la Fédération et de l’Equipe de France féminine depuis tant d’années », précise Yves Bouget, le Président de la FFVB.

Comments are closed.