dimanche 3 avril 2016

PUBLICITÉ

Ligue AF – Bilan de la saison régulière

La saison régulière de Ligue A s’est achevée ce samedi. Nantes et Le Cannet ont décroché les deux derniers tickets pour les play-offs. Chamalières accompagne Istres à l’étage inférieur. Cannes est leader et comme Béziers, aura l’avantage du terrain durant tous les play-offs.

Le Cannet monte en puissance

Le 6 février dernier, Béziers infligeait au Cannet sa dixième défaite de la saison. Depuis, l’équipe de la Côte d’Azur qui luttait avec Chamilières pour ne pas descendre est remontée au classement grâce à une série de huit victoires consécutives. Les Cannetanes sont redevenues de sérieuses prétendantes au titre. L’apport d’Olga Savenchuk a totalement transformée une équipe qui a connu un début de saison compliqué. En accrochant la sixième place, Le Cannet défiera les Mariannes du Stade Français Paris St-Cloud.

Les joueuses de Stijn Morand ont connu des hauts et de bas dans leur fin de saison. Le jeune effectif a du faire face à des blessures. Alessia Fiesoli et Aziliz Divoux se sont blessées à la cheville tandis que la libéro Lisa Menet-Haure s’est elle fracturée le radius à l’entraînement lundi dernier. Cependant ces bobos n’ont pas empêché les partenaires de Nina Coolman de s’imposer face à Mulhouse ou encore Béziers, deux équipes du top 4. Cependant quelques accrocs face à Venelles ou Le Cannet ont privé les joueuses de la capitale d’une place dans les deux premiers qui leur auraient permis de garder l’avantage du terrain durant tous les play-offs. Pour compenser l’absence de la libero tricolore, Stijn Morand a plusieurs choix : laisser Alessia Fiesoli continuer son intérim, jouer avec une autre joueuse en libero comme Flore Gravestijn pour utiliser les attaques de la jeune italienne ou alors jouer sans libero et compter sur les qualités en réception de Maud Catry et de Grace Carter, les deux centrales titulaires.

St Raphaël et Nantes affronteront les ogres Béziers et Cannes

Nantes et St Raphaël ont eux alternés le bon et le moins bon tout au long du mois de février et mars. Les Varoises ont battu Mulhouse et Béziers mais ont fini la saison sur trois revers consécutifs face à trois équipes également qualifiées pour les play-offs : Venelles, Le Cannet et le Stade Français Paris St-Cloud. Au premier tour des play-offs, les joueuses de Cesare Bregoli iront défier Béziers.

Les Angels ont longtemps mené le championnat. Cependant Cyril Ong a du faire face à la blessure de sa jeune réceptionneuse attaquante Héléna Cazaute victime d’une inflammation des tendons de l’épaule. Privée de leur meilleure arme à la réception mais aussi à l’attaque, les Biterroises ont perdu quelques matchs face à des adversaires directs comme Mulhouse ou Paris. La clé de ce duel sera peut-être le contre. Les deux équipes sont dans le top 4 au classement des contres. Michaela Abrhamova pour St Raphaël et Lena Möllers pour Béziers ont fini la saison régulière première et deuxième au classement des meilleures contreuses.

Nantes de son côté a su prendre les points face aux équipes hiérarchiquement inférieures à elles comme Vandoeuvre Nancy ou Chamalières. Elles ont du s’incliner devant Cannes, Béziers ou encore Venelles. La fin de saison a été difficile car en plus de leur défaite en Coupe de France, les joueuses de Sylvain Quinquis se sont inclinées face à Istres. Au final avec un bilan de neuf victoires pour treize défaites, le VB Nantes termine la saison régulière à la huitième place. Son adversaire au premier tour s’appelle le RC Cannes, un adversaire bien connu des Nantaises.

Après un début de saison compliqué, le club présidé par Anny Courtade a su retrouver son lustre d’antan pour reconquérir son trône de leader de la Ligue A féminine. Pour cela, Yan Fang a pu compter sur les renforts à la passe de Marina Akulova et de Nancy Carillo de la Paz. Mis à part un accroc face au Cannet, le RC Cannes a gagné neuf de ses dix derniers matchs. Il s’agira de la quatrième opposition entre ces deux équipes cette saison. Pour leur première confrontation, Nantes avait battu sèchement les Azuréennes devant près de 3800 personnes. Au Palais des Victoires, Cannes avait remis les pendules à l’heure en s’imposant 3-1. Leur dernier duel a eu lieu fin mars lors de la finale de la Coupe de France, Cannes s’est à nouveau imposé 3-1.

Mulhouse – Venelles un duel indécis

Avant la dernière journée, ces deux équipes connaissaient déjà leur classement et savaient qu’elles allaient s’affronter. Les joueuses de Magali Magail ont parfois eu du mal face aux équipes du haut de classement. Les « postières » de l’ASPTT ont connu la défaite contre Cannes, Le Cannet, Paris et St Raphaël mais ont su s’imposer face à Venelles, Nantes mais aussi Béziers. Le duo Bojana Markovic/ Maëva Orle fait mal aux défenses adverses avec plus de 600 points à elles deux sur la saison. La force des Alsaciennes réside également dans leur service où quatre joueuses ont dépassé les 25 aces dont la passeuse Athina Papafotiou.

Face à elles, les Rebelles ont réalisé cette année la meilleure saison de leur histoire en se classant cinquièmes. Les partenaires de Laura Ong ont été capables de coups d’éclats comme leur victoire à Paris ou celles à domicile contre Le Cannet et St Raphaël. Elles ont surtout assuré les points en battant les équipes du bas de classement comme Istres, Chamalières ou encore Vandoeuvre-Nancy. Pour essayer de battre Mulhouse, le PAVVB devra s’appuyer sur le duo Sona Mikyskova/Tamara Matos Hoffman qui cumule à elles deux 520 points et sur les bonnes mains de Valeria Caracuta à la passe.

Terville et Nancy dans le top 10, la descente pour Chamalières et Istres

Longtemps membre du top 8, le club de Terville Florange a longtemps cru aux play-offs mais cela était sans compter fin de saison difficile. Les joueuses de Pompiliu Dascalu n’ont gagné que deux matchs sur l’ensemble de la phase retour face à Chamalières et Istres et ont petit à petit glissé au classement pour se retrouver au final hors du top 8.

Istres qui n’a remporté que trois matchs tout au long de la saison a terminé l’exercice bon dernier. Le club a été handicapé par les multiples blessures dont celle de leur meilleure marqueuse Kathleen Luft. Les partenaires de Tiphaine Sevin ont remporté face à Nantes un troisième succès mais cela était largement insuffisant pour rester en LAF.

Istres déjà condamné, le seul suspense consistait en l’attribution du second ticket pour la descente. Pour celui ci, nous avons assisté à un duel entre les deux promus, Chamalières et Vandoeuvre Nancy. Malgré le TQO Afrique qui a forcé Chamalières a jouer la quasi totalité des matchs de la phase retour entre mars et avril, les joueuses d’Auvergne ont brillé par moment comme par exemple leur défaite seulement au tie break face à Cannes et leur victoire 3-2 face à St Raphaël après avoir été menées deux sets zéro.

Du côté du club lorrain, malgré leur défaite face à Chamalières, les panthères roses avaient fait le plus dur en prenant suffisamment d’avance lors de la phase aller. Leur maintien, les Lorraines sont allées le chercher en battant Terville lors de l’avant-dernière journée. Seul un succès de Chamalières face aux Mariannes lors de la dernière journée aurait pu condamner les joueuses de Cyril Wozniak.

Le classement interactif  de la saison

Les affiches des play-offs 

RC Cannes – VB Nantes
Béziers Angels – St Raphaël
Stade Français Paris St-Cloud – Le Cannet
ASPTT Mulhouse – Pays D’Aix Venelles.

Les play-offs commencent dès le week-end prochain (8-9 avril)

Poster un commentaire