mardi 26 mars 2013

PUBLICITÉ

Les récompenses de la LNV dans l’indifférence

A notre grande surprise puisque personne n’était apparemment au courant, la Ligue nationale de Volley a procédé à sa cérémonie de récompense ce week-end.

Sans surprise, il y a des cannoises dans ce palmarès. Ce qui nous déçoit le plus, c’est que nous n’avions eu aucune communication au préalable de l’évènement et qu’il a fallu que nous nous rendions sur le site de la LNV pour prendre connaissance de son existence. Curieux également que la LNV ait décidée de procéder à une remise de récompenses alors que la saison actuelle n’est pas encore terminée. Tant pis.

Voici quand même le palmarès, si ça vous intéresse :

MVP : Tatjana BOKAN (Mulhouse)
Révélation : Lisa MENET-HAURE (Nantes)
Passeusse : Ana ANTONIJEVIC (Cannes)
Centrale : Milena RASIC (Cannes)
Réceptionneuse / attaquante : Tatjana BOKAN (Mulhouse)
Pointue : Nadia CENTONI (Cannes)
Libero : Chiara ARCANGELI (Cannes)
Entraîneur : Badis OUKARACHE (Calais)

L’interview de Lisa Menet-Haure (propos recueilli par la LNV) :

Lisa, vous avez été élue révélation de la saison 2012-13.
Je suis très contente, très touchée de recevoir ce prix ce soir. Je ne m’y attendais pas.

Qu’est-ce qui fait un très bon libéro de nos jours ?
Il faut beaucoup de générosité sur le terrain et prendre ses responsabilités. il faut savoir apporter de la confiance aux autres, communiquer, être positive, et avoir toujours plus de précision dans les gestes.

Vous êtes en train de dresser votre propre portrait…
Non pas du tout (rires). C’est juste ce que j’aimerai pouvoir faire un jour, ce pourquoi je travaille. Il faut toujours se remettre en question. Personne ne peut vraiment arriver à un tel niveau d’excellence. Il faut apporter toujours plus dans tous les domaines.

Un mot sur la saison de Nantes.
On a vécu une saison difficile avec beaucoup de matchs gagnés ou perdus 3-2. On avait pour objectif les play-offs. On n’y est pas arrivé, de peu, donc c’est très décevant. On a perdu notre dernier match face à Venelles (1-3). On s’est maintenu mais il y a quand même une grosse déception.

Comments are closed.