lundi 12 août 2013

PUBLICITÉ

Voile – Mathilde Géron et Camille Lecointre passent (encore) à coté

Voile - Camille Lecointre - Mathilde Geron

Exactement comme aux Jeux Olympiques de Londres 2012, Camille Lecointre et Mathilde Geron ont terminée au pied du podium des Championnats du Monde de Voile 470 disputés la semaine passée à La Rochelle. Un 10 août, comme l’an passé. Maudite date.

(Info Kaori)

Les Championnes d’Europe, médaillées d’or aux Jeux Méditerranéens, vice championnes du Monde 2012, étaient annoncées comme favorites sur ce Championnat du Monde 470 disputé à la Rochelle depuis lundi dernier. Après avoir été en tête et sur le podium durant toute la semaine, Camille Lecointre et Mathilde Geron ont chuté lors de la manche ultime, la Medal race ; tout comme le 10 août 2012, aux Jeux Olympiques de Londres …

Les championnes du monde ne sont autres que les néo zélandaises championnes olympiques, Jo Aleh et Polly Powrie. Enormément déçues mais lucides, les deux françaises restent plus motivées que jamais pour la suite de la saison.

C’est après cinq jours de régates, dont deux jours de sélection, et 12 manches, que s’est jouée la Medal Race pour les huit équipages sélectionnés. Alors que la Medal race hommes se concluait par une médaille d’argent pour la France (Pierre le Boucher et Nicolas le Berre), les huit équipages féminins s’élançaient à 15h30 pour une Medal race qui n’aura duré que 35 minutes, pas assez pour que Camille et Mathilde conservent leur place sur le podium. Trop optimistes ? Ne pas avoir assez imaginé tous les scénarios possibles sur le plan d’eau ? Il faudra digérer la déception avant d’analyser. Les deux bretonnes, d’habitude éclatantes, ne cachent pas leur grande tristesse, elles pour qui ce Championnat du Monde était l’objectif de l’année. Elles ont tout donné, leur énergie, leur temps pour se préparer, rien que pour eux. Dans leurs voix, les larmes ne sont pas loin …

Les mots de Camille Lecointre :

« Je n’ai pas encore envie de pleurer mais ce n’est pas loin … on n’a pas fait une bonne Medal race, depuis les finales on se sentait moins à l’aise. A chaque fois nous restions devant mais nous ne naviguions pas comme nous l’espérions. On essaie de se dire qu’il y a plein de choses à travailler pour la suite. Avant le départ, nous nous sommes dit « Nous allons faire la meilleure manche possible ». Et pourtant, même en ayant pris un départ en second plan, il restait plein de choses à faire pour être plus stratégiques ; se dire que l’or et l’argent étaient perdus et jouer le bronze. Nous aurions du savoir le faire. Les néo zélandaises étaient un cran au-dessus. Quant à l’équipage autrichien, il vient de se créer et est forcément en progression. »

Les mots de Mathilde Geron :

« Le 10 août, l’année dernière à Weymouth, avait été terrible, et ça recommence, nous sommes poursuivies ! Nous avons fait des erreurs. Nous aurions du marquer l’équipage chinois pour prendre le bronze. Nous avons du travail à faire sur les Medal races. C’est dur, très très dur … Le test Event à Santander nous permettra de travailler sur tous ces points pour progresser, en septembre prochain. »

Comments are closed.