samedi 11 juillet 2015

PUBLICITÉ

Wimbledon 2015 – Serena Puissance 21

Vainqueur de son 6e tournoi de Wimbledon en battant Garbiñe Muguruza en finale, Serena Williams a aussi conquis son 21e titre en Grand Chelem et vise désormais un vrai Grand Chelem à l’US Open en septembre.

Le coach de Serena Williams, Patrick Moratoglu, avait raison de la jouer modeste avant la rencontre en qualifiant l’espagnol « d’avenir du tennis. » Sa protégée, largement favorite chez les bookmakers avant la rencontre, n’a pas du tout fait qu’une bouché de la jeune joueuse qui disputait pourtant sa première finale de Grand Chelem. Si Serena Williams menait 2 victoires à 1 face à Garbiñe Muguruza avant la rencontre, la prudence était effectivement de mise puisque la jeune espagnole avait remporté sa seule victoire sur l’américaine il y a un peu plus d’un an à Rolland Garros, pour exploser ensuite aux yeux du monde.

Tête de série numéro 20 du tournoi et après avoir sortie successivement 4 joueuses mieux classées qu’elle (Angelique Kerber [11] au 3e tour, Caroline Wozniacki [5] au 4e tour, Timea Bacsinszky [51] en quart de finale puis Agnieszka Radwańska [13] en demie), Muguruza entame sa première finale de Grand Chelem sans complexe. Sur le service de Serena, l’espagnole se permet de breaker dans le premier jeu qui a duré plus de 5 minutes. Les deux joueuses jouent sur leurs points forts : les parpaings de fond de court. Aucune ne prend le risque de monter à la volée. On assiste donc à un match de type Roland Garros au début de cette finale. Plus nerveuse que prévue, Serena Williams n’arrive pas à debreaker mais reprend tout de même son service pour se retrouver menée 2-1 puis 3-2 car aucune des deux joueuses ne perd ensuite son service. Il faut attendre un réveil durant le 6e jeu pour voir la patronne obtenir deux balles de debreak avant de subir la furie réactionnaire de l’espagnole qui prend finalement son service après 4 premières balles quasiment impossible à maitriser en retour. Le debreak arrive finalement lors du 8e jeu et l’américaine recolle à 4-4. Plus incisive, Serena Williams reprend la maîtrise du match et tente de monter un peu plus au filet pour ne pas laisser les échanges durer. Elle prend finalement la première manche 6-4.

Serena Williams prend tellement toute l’attention de la rencontre qu’elle fait tout : les points et les fautes et efface complètement Garbiñe Muguruza qui parait avoir pris un coup sur la tête après avoir encaissé 4 jeux d’affilé en fin de premier set. Avec moins d’opposition, Serena Williams mènent rapidement 4-1 dans le second set et fonce tranquillement vers le titre. Sauf qu’inexplicablement, alors qu’elle mène 5-1, Serena se met à déjouer et à multiplier les doubles fautes. Elle se met en danger et voit Muguruza revenir à 5-3 puis à un point du 5-4 avant de s’offrir une première balle de match sauvée par l’espagnole qui reprend vraiment du poil de la bête. Les spectateurs du Centre Court sont aux anges et en redemandent. Les deux joueuses jouent alors des points ultra disputé tel ce point de dingue où toutes les balles flirtent avec les lignes, sous les « hooooo » du public, et qui se conclue par une frappe dans le filet de Serena Williams offrant une 5e balle de debreak à Muguruza qui ne laisse pas passer sa chance ensuite. L’espagnol, alors revenue de nulle part, sert pour recoller à 5 partout mais l’expérience et la grinta de l’américaine joue en sa faveur. Elle s’offre un « break blanc » et le titre sur le service de l’espagnole. Score finale 6-4 6-4 en 1h et 22 minutes de jeu.

Grâce à ce 21e titre en simple en Grand Chelem, Serena Williams décroche un Petit Chelem (Australie 2015, Roland Garros 2015 puis Wimbledon 2015) avant de viser le Grand à la fin de l’été chez elle, à l’US Open. Ce qui serait le premier depuis Stefi Graff en 1988 !

Poster un commentaire