My Twitter Feed

lundi 4 septembre 2017

PUBLICITÉ

US Open : Terminé pour Muguruza et Sharapova

Embed from Getty Images

Avec la fin du troisième tour samedi et le début des huitièmes de finale dimanche, le tableau de l’US Open s’est encore éclairci, avec un enseignement : nous aurons une quatrième joueuse différente titrée en Grand Chelem en 2017.

Pliskova et Svitolina toujours là

La numéro 1 mondiale tient bon. Finaliste de l’édition 2016, Karolina Pliskova a dû s’employer pour se débarrasser de la Chinoise Zhang. La Tchèque s’impose à l’issue d’un nouveau marathon, conclu 3-6 7-5 6-4 après avoir sauvé des balles de match.

Elle ouvrira le bal des huitièmes de finale du haut du tableau face à Jennifer Brady, qui est venue à bout de la Roumaine Monica Niculescu (6- 3 4-6 7-6). L’Américaine, 22 ans, atteint pour la première fois de sa carrière les huitièmes de finale de l’US Open. En Grand Chelem, elle réédite sa performance de l’Open d’Australie. Joli ratio pour une jeune joueuse qui n’avait jamais disputé de tournoi majeur avant 2017.

Autre Américaine en force, CoCo Vandeweghe qui verra pour la première fois le quatrième tour à New York, dans la continuité d’une jolie saison en Grand Chelem, après les demi-finales de l’Open d’Australie et les quarts de finale à Wimbledon. Sa dernière victime a été Agnieszka Radwanska, éliminée en trois sets (7-5 4-6 6-4). Sur la route d’un premier quart de finale, se dresse Lucie Safarova, tombeuse de la Chinoise Nara -6-3 6-2).

Dans le match des surprises, c’est l’expérimentée Estonienne de 32 ans, Kaia Kanepi, qui s’est défait de la Japonaise Naomi Osaka en trois sets intenses (6-3 2-6 7-5). Après avoir atteint les quarts de finale de l’US Open en 2010, l’ancienne 15ème mondiale, retombée à la 446ème place, jouera pour rééditer cette performance face à Daria Kasatkina. La Russe a, comme pour remporter le premier titre de sa carrière en avril dernier, dominé Aljona Ostapenko, vainqueur de Roland Garros. La Lettone s’est inclinée à l’issue d’un match à sens unique (6-3 6-2) et a ensuite souligné avoir été diminuée par un virus.

Enfin, LE match de la journée sera celui opposant Elina Svitolina, toujours en course pour la place de numéro 1 mondiale, à Madison Keys, la jeune américaine, qui semble avoir repris sa marche en avant après des mois gâchés par les blessures. Elle atteint les huitièmes de finale de l’US Open pour la troisième année consécutive, mais n’a jamais dépassé ce stade. Après avoir éliminé Elena Vesnina (2-6 6-4 6-1), elle aura fort à faire contre la quatrième mondiale, tombeuse d’une autre Américaine, Shelby Rogers (6-4 7-5).

Venus Williams qualifiée, Maria Sharapova éliminée

Les quarts de finale sont déjà acquis pour deux autres Américaines : Venus Williams et Sloane Stephens. A 37 ans, Venus Williams réalise une saison exceptionnelle en majeurs, avec jusqu’ici, deux finales, un quart et un huitième. En venant à bout de Carla Suarez-Navarro (3-3 3-6 6-1), elle reste elle aussi en course pour la place de numéro 1 mondiale. C’est sur ce même score que sa compatriote Sloane Stephens s’est imposée face à l’Allemande Julia Goerges. Huitième de finaliste pour la deuxième fois après 2013, sa meilleure saison, la joueuse de 34 ans semble redevenir peu à peu le grand espoir qu’elle était il y a quatre ans, avant les blessures.

De son côté, Garbiñe Muguruza est toujours à la lutte pour la place de numéro 1 mondiale mais n’a plus son destin entre ses mains après sa défaite face à une Petra Kvitova des grands jours, menée 4-1 au premier set avant de devenir injouable, ou presque (7-5 6-3). La performance est d’autant plus exceptionnelle que la Tchèque, rappelons-le, avait eu peur de ne plus pouvoir tenir une raquette après avoir été attaquée au couteau il y a quelques mois et qu’elle n’a toujours aucune sensation dans deux doigts de la main qui tient sa raquette…

Enfin, le retour en Grand Chelem de Maria Sharapova a pris fin. La Russe a dû céder face à la Lettone Anastasija Sevastova, déjà quart de finaliste l’an dernier. Avec beaucoup trop de fautes directes à son passif, l’ancienne numéro 1 mondiale s’incline en trois sets (5-7 6-4 6-2).

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :