samedi 6 septembre 2014

PUBLICITÉ

US Open : la finale opposera Caroline Wozniacki à Serena Williams

Après un tournoi qui a fait la part belle aux surprises, la logique a été finalement respectée en demi-finales puisque la numéro 1 mondiale, Serena Williams, sera opposée en finale à Caroline Wozniacki, tête de série n°10.

Shuai Peng n’imaginait probablement pas sa première demi-finale d’un tournoi du Grand Chelem tourner ainsi. Pendant un set et demi, elle a fait jeu égal avec la 11ème joueuse mondiale, Caroline Wozniacki. A y regarder de plus près, elle a même été supérieure à son adversaire, même si l’expérience et la solidité de la Danoise lui ont permis de recoller immédiatement au score chaque fois qu’elle a été breakée et de serrer le jeu dans le tie-break du premier set qu’elle a remporté 7-1.

Dans le second set, la physionomie du match ne paraissait pas devoir changer. La 39ème joueuse mondiale  breakait d’entrée pour mener 2-0 mais la tête de série n°10 répliquait puis enchaînait quatre jeux consécutifs pour se détacher 4-2. La Chinoise arrêtait l’hémorragie, remportait son jeu de service, et alors qu’elle se procurait une nouvelle balle de break sur le service de l’ancienne numéro 1 mondiale, Shuai Peng a commencé à tituber en se massant les cuisses, au point de devoir sortir du court, faute de pouvoir tenir debout, perclue de crampes et probablement victime d’un gros coup de chaud. Après 10 minutes de time-out médical, elle revenait pour littéralement s’écrouler trois points plus tard et d’abandonner sous les applaudissements du public et de son adversaire.
7-6 4-3 et abandon de son adversaire : Caroline Wozniacki se qualifie ainsi pour sa deuxième finale en Grand Chelem. Elle avait disputé la première ici même, à l’US Open, en 2009, où elle avait été battue par Kim Clijsters.

Serena Williams n’a elle pas connu la moindre difficulté pour se débarrasser d’Ekaterina Makarova. A 26 ans, la Russe disputait sa première demi-finale de Grand Chelem et n’a presque pas existé pendant près de deux sets : après son égalisation à 1-1 au premier set, elle a encaissé 10 jeux consécutifs pour se retrouver menée 6-1 4-0. Gênée par le vent et la puissance de Serena Williams, probablement nerveuse, la tête de série n°17 ne pouvait que regarder jouer son adversaire, totalement impuissante. Elle a semblé se libérer un peu avec le gain de son premier jeu du second set, réussissant même à breaker l’Américaine qui a servi pour le match à 5-3. Mais le répit fut de courte durée, deux fautes directes sur son service offrant la balle de match puis la finale à la numéro 1 mondiale.

Comments are closed.