mardi 15 septembre 2015

PUBLICITÉ

Tennis – US Open : Flavia Pennetta, la victoire et la retraite

« Surprenant » : c’est certainement le qualificatif qui convient le mieux à l’édition 2015 de l’US Open. Une finale complètement inattendue, la chute de Serena Williams et une gagnante qui annonce la fin de sa carrière : retour sur la dernière levée du Grand Chelem de la saison.

Cet US Open devait être historique : la numéro 1 mondiale, Serena Williams, qui venait de remporter les quatre derniers tournois majeurs, devait parachever son œuvre grâce une victoire à Flushing Meadows, réalisant ainsi le Grand Chelem calendaire, le « vrai », et pas seulement le « Serena Slam » à cheval sur deux années civiles.

A l’aube du tournoi, pas une joueuse ne semblait capable de lui barrer la route. Maria Sharapova ? La Russe ne l’a plus menacée sur le court depuis une décennie et a, de plus, annoncé son forfait juste avant le début de l’épreuve. Victoria Azarenka, Petra Kvitova ? Si elles restent parmi les adversaires les plus dangereuses de la numéro 1 mondiale, elles disparaissent au soir des quarts de finale, éliminées respectivement par Simona Halep et Flavia Pennetta. Dès lors, dans l’esprit de la plupart des observateurs, le Grand Chelem de Serena Williams n’est plus qu’une question de jours.

La numéro 1 mondiale et Simona Halep, sa dauphine au classement, sont programmées pour se retrouver lors de l’ultime rencontre. Avant cela, elles doivent – formalité ? – se débarrasser de deux Italiennes : Roberta Vinci pour l’Américaine, Flavia Pennetta pour la Roumaine. Flavia Pennetta est toujours très à l’aise sur le ciment américain : depuis 2008, elle y a atteint quatre fois les quarts de finale et une fois les demi-finales. Elle ne passe pas à côté de son match, expédiant Simona Halep, qui visait sa troisième finale en tournoi du Grand Chelem, en deux sets (6-1 6-3).
Mais la sensation vient de l’autre demi-finale :  Roberta Vinci, 43ème mondiale, qui n’avait jusque-là jamais pris un set à Serena Williams en quatre rencontres, s’impose en trois sets (2-6 6-4 6-4). La tenante du titre qui a pourtant remporté le premier set et eu un break d’avance dans le deuxième cède de manière totalement inattendue face à une joueuse en état de grâce qui peine à croire l’exploit qu’elle vient de réaliser. Avec son jeu atypique, l’Italienne a su profiter de la nervosité de l’Américaine et gagner le droit, à 32 ans, de disputer une finale de tournoi du Grand Chelem.

Deux jours plus tard, en finale, elle s’incline cependant devant sa compatriote Flavia Pennetta, 26ème mondiale, en deux sets (7-6 6-2), à l’issue d’une finale en demi-teinte, finalement effacée par la franche camaraderie et la longue accolade des deux joueuses, partenaires en Fed Cup et amies depuis l’enfance. Et alors que le public pensait en avoir terminé avec les émotions fortes, la nouvelle lauréate des Internationaux des Etats-Unis a repris la parole pour annoncer qu’à l’issue de la saison, elle mettrait un terme à sa carrière. Désormais 8ème joueuse mondiale, l’Italienne quittera donc le tennis à 33 ans passés, sur son plus beau succès.

Côté français, on retiendra de cet US Open le beau parcours de Kristina Mladenovic, quart de finaliste après avoir notamment éliminé Svetlana Kuznetsova au premier tour et Ekaterina Makarova, demi-finaliste en 2014, en huitièmes de finale. En quarts, elle s’incline devant Roberta Vinci en trois sets accrochés (6-3 5-7 6-4). A l’issue du tournoi, désormais 28ème mondiale, « Kiki » est numéro 1 française, juste devant Alizé Cornet, 29ème, défaite au premier tour par la Japonaise Kurumi Nara, 82ème mondiale.

Comments are closed.