lundi 20 mai 2013

PUBLICITÉ

WTA Rome – Serena impériale

Pour la deuxième fois de sa carrière, la numéro un mondiale Serena Williams remporte le tournoi de Rome contre la Bélarusse Victoria Azarenka (n°3). De bon augure pour Roland-Garros.

Sur le papier, Serena Williams avait de quoi craindre Victoria Azarenka. La Bélarusse est la dernière joueuse du circuit à avoir battu l’Américaine, en finale à Doha (7-6, 2-6,6-3) le 17 février dernier. Cela dit, aujourd’hui, la tête de série n°1 n’a pas vraiment laissé de place à son adversaire. Quant à la numéro 3 mondiale, elle n’est jamais vraiment rentrée dans le match, malgré de belles occasions de tenir tête à la meilleure joueuse du circuit.

Si le résultat est sévère pour Azarenka, la Bélarusse a eu plusieurs fois l’occasion d’inverser la tendance. Alors que l’Américaine a débuté la rencontre sur les chapeaux de roue (3-0), Vika débreake alors et revient à 3-1. Oui mais voilà, Serena ne laisse aucun espoir à la numéro 3 mondiale et reprend vite le dessus. La numéro un mondiale breake de nouveau sur un jeu blanc (4-1) et empoche le premier set à 6-1, grâce à un jeu plus concluant.

Le début du deuxième set fut plus mesuré, avec un enchaînement plus équilibré des jeux. A 2-1 en faveur de Serena, Vika sauve la balle de break et recolle à 2-2, empêchant ainsi à l’Américaine de s’envoler à 3-1. Mais Williams remporte le jeu suivant et breake à 3-2, laissant la Bélarusse à la traîne. A 4-2 en faveur de l’Américaine, tout s’enchaîne. Malgré le débreak d’Azarenka qui revient à 4-3, la Bélarusse va alors perdre le fil du match et se laisser dépasser par son adversaire. Moins hésitante, Serena Williams enchaîne, aidée par les fautes directes de son adversaire et remporte facilement le deuxième set (6-3), ainsi que son quatrième trophée d’affilée cette saison, après Miami, Charleston et Madrid.

Par cette victoire en deux sets, la numéro un mondiale signe un joli doublé sur terre battue après sa victoire à Madrid. La dernière fois que Serena Williams a été couronnée à Rome, c’était en 2002. L’Américaine avait battu la Belge Justin Hénin (7-6 6-4) et avait gagné Roland-Garros dans la foulée. Qui a dit que l’histoire ne se répétait pas ?

Comments are closed.