samedi 1 juin 2019

PUBLICITÉ

RG19 – Les affiches des huitièmes

Embed from Getty Images

Le troisième tour s’est achevé ce samedi et aura été marqué par les éliminations de la numéro 1 mondiale, Naomi Osaka, et de la triple gagnante du tournoi, Serena Williams.

Katerina Siniakova – Madison Keys
Au premier tour, Naomi Osaka avait inquiété, concédant le premier set 6-0 avant de se reprendre et de battre Anna-Karolina Schmiedlova en trois sets. Au deuxième tour, sa victoire, en trois sets toujours, face à Victoria Azarenka, avait laissé place à l’optimisme… bien vite éteint aujourd’hui par Katerina Siniakova. En s’imposant face à la Japonaise (6-4 6-2), la Tchèque de 23 ans accède pour la première fois de sa carrière aux huitièmes de finale d’un Grand Chelem. Elle y affrontera Madison Keys, tombeuse de la Russe Anna Blinkova. D’un an plus âgée, l’Américaine est nettement plus expérimentée à ce niveau, puisque qu’elle est en deuxième semaine de Roland Garros pour la troisième fois de sa carrière, et a même été demi-finaliste l’an dernier.
Il s’agira du premier affrontement entre les deux joueuses.

Sofia Kenin – Ashleigh Barty

Autre novice en huitièmes de finale, l’Américaine Sofia Kenin est l’autre suprise de la journée : la jeune joueuse de 20 ans a éliminé Serena Williams 6-2 7-5. Hors de forme, l’ancienne numéro 1 mondiale a néanmoins rendu hommage à sa jeune adversaire, qui a joué parfaitement juste et ne s’est pas montrée impressionnée par sa prestigieuse adversaire. Face à elle se dresse désormais Ash Barty : de plus en plus régulière, l’Australienne visera les quarts, comme en Australie en janvier dernier. Si la terre battue n’est pas sa surface de prédilection, elle partira avec l’avantage psychologique d’avoir battu Kenin deux fois en deux rencontres.

Simona Halep – Iga Swiatek

Simona Halep est encore debout : malgré un début de tournoi tout sauf tranquille, la Roumaine sera en deuxième semaine de Roland Garros pour la cinquième fois de sa carrière. Finaliste en 2014 et 2017, vainqueur en 2018, la numéro 3 mondiale paraît être la candidate la plus sérieuse à sa propre succession. Lundi, elle affrontera l’une des surprises de ces huitièmes, Iga Swiatek. A 18 ans la Polonaise dispute sa première saison chez « les grandes » et impressionne. Après deux victoires faciles (dont l’une contre la tête de série n°16, Qiang Wang), elle a renversé une situation mal embarquée face à Monica Puig, défaite 0-6 6-3 6-3. Demi-finaliste du tournoi juniors l’an dernier, la Polonaise aura fort à faire pour approcher ce résultat sur le grand circuit. Néanmoins, ce parcours, s’il devait s’arrêter là, lui déjà assure un bond au classement de la 104e place à la 66e environ : une belle récompense. A moins de déjouer les pronostics ?

Amanda Anisimova – Aliona Bolsova Zadoinov

Amanda Anisimova a seulement 17 ans et dispute seulement son quatrième tournoi majeur. Déjà huitième de finaliste en Australie en début d’année, l’Américaine est présentée comme la future star du tennis américain, et, jusqu’ici, ne déçoit pas. Après une victoire sur Aryna Sabalenka, tête de série n°11, elle a confirmé en se défaisant d’Irina-Camelia Begu en deux sets (7-6 6-4). Pour décrocher son premier quart de finale en Grand Chelem, elle devra battre l’Espagnole Aliona Bolsova Zadoinov, qui dispute pour la première fois de sa carrière le grand tableau d’un Majeur. Issue des qualifications, la 140e mondiale a battu au troisième tour la Russe Ekaterina Alexandrova.

Sloane Stephens – Garbine Muguruza

Ce sera le choc de dimanche : la finaliste de l’édition 2018 face à la gagnante de l’édition 2016 : en mal de résultats dernièrement, Sloane Stephens et Garbine Muguruza s’affronteront pour une place en quarts de finale. Les deux joueuses atteignent la deuxième semaine du tournoi parisien pour la sixième fois de leurs carrières : Roland Garros est probablement le tournoi où leurs tennis s’épanouissent le plus. L’une comme l’autre peuvent se montrer imbattables : ne reste qu’à espérer pour qu’elles jouent leur meilleur tennis en même temps demain. La gagnante sera à coup sûr la favorite de ce bas du tableau.

Donna Vekic – Johanna Konta

Deuxième huitième de finale en Grand Chelem pour Donna Vekic, première huitième à Roland Garros pour Johanna Konta : voilà encore une affiche inattendue. Tombeuse de Belinda Bencic, Donna Vekic attein ce stade de la compétition pour la 2e fois (après Wimbledon en 2018), elle qui, à seulement 22 ans dispute son… 23e tournoi majeur (!). Pour Johanna Konta, la surprise est moindre : si elle avait toujours perdu au premier tour à Paris, la Britannique avait prouvé l’étendue de ses progrès sur ocre en atteignant la finale du tournoi de Rome après une victoire en demi-finale sur la favorite Kiki Bertens.
Difficile de prédire la gagnante de ce match : toujours est-il que les affrontements des deux joueuses ont souvent été accrochés.

Marketa Vondrousova – Anastasija Sevastova

Du haut de ses 19 ans, Marketa Vondrousova disputera pour la deuxième fois la deuxième semaine d’un tournoi du Grand Chelem, après avoir battu au troisième tour Carla Suarez-Navarro, excusez du peu. Pour atteindre les quarts de finale, elle devra se défaire d’une autre adversaire coriace : la Lettone Anastasija Sevastova, vainqueur d’Elise Mertens dans ce qui est, probablement, le plus beau match du tournoi jusqu’ici.
Les deux joueuses ne se sont jamais affrontées jusqu’ici mais devraient nous offrir un joli spectacle tout en variations, en espérant que le marathon du troisième tour de la Lettone (gagné 11-9 au troisième set) lui ait laissé suffisamment d’énergie…

Petra Martic – Kaia Kanepi

Affiche inattendue, ce match opposera les deux joueuses les plus âgées du tableau. Favorite, Petra Martic, déjà huitième de finaliste en 2012 et 2017, est en forme. Demi-finaliste à Charleston, vainqueur à Istanbul, quart de finaliste à Madrid, la Croate a impressionné à Paris. Balayée au premier tour Ons Jabeur (6-1 6-2), balayée au deuxième tour Kristina Mladenovic (6-2 6-1) et, surtout, balayée au troisième tour Karolina Pliskova (6-3 6-3), l’une des favorites du tournoi après sa victoire à Rome. A 28 ans, après une carrière minée par les blessures, Petra Martic est à une victoire d’un premier quart en Grand Chelem. Face à elle néanmoins, Kaia Kanepi, qui, elle, à 33 ans, a déjà atteint ce stade de la compétition en 2008 et 2012. Il s’agira de la première rencontre entre les deux joueuses.

Comments are closed.