My Twitter Feed

lundi 12 juin 2017

PUBLICITÉ

RG17 – Jelena Ostapenko, une reine lettone à Paris !

Roland Garros vient de fermer ses portes après 15 jours riches en rencontres et en émotions. Jelena Ostapenko remporte, à la surprise générale, le tournoi et par la même occasion le premier titre de sa jeune carrière. Retour sur une quinzaine qui marquera les esprits.

Surprenante Ostapenko

Un vent de fraîcheur souffle sur le tournoi de la Porte d’Auteuil. Elle a 20 ans, est lettone, n’a remporté aucun titre en WTA, classée 47ème mondiale et a participé à sa première finale en Grand Chelem. Elle, c’est Jelena Ostapenko. Inconnue du grand public juqu’au 21 mai, cette jeune joueuse est la révélation de ce tournoi où elle impressionne par ses coups droits dévastateurs (plus rapide que certains hommes), son joli revers à deux mains et sa fraîcheur. La Roumaine Simona Halep la considère plutôt comme une tempête tant elle a a été dévastée par cette future pépite. Pour la seconde fois, la n°3 mondiale s’est inclinée en finale du tournoi parisien et manque également la place de n°1 mondiale qui aurait récompensé son joli mois de mai.

Révélation de ce début de saison, l’Ukrainienne Elina Svitolina ne s’est pas manquée en atteignant les quarts de finale. Sa défaite face à la future finaliste du tournoi peut paraître frustrante au vu de sa domination dans la rencontre mais la n°6 mondiale a encore des progrès à faire sur l’aspect mental. Une autre joueuse a lâché dans la tête lors de son quart de finale : Garbiñe Muguruza. Plus focalisée sur le public et son adversaire que sur son propre jeu, l’Espagnole abandonne logiquement son titre empoché la saison dernière. 

Kerber déçoit

Malgré un beau tournoi, il y a tout de même des déceptions à évoquer. Et la première pensée est pour Angélique Kerber, n°1 mondiale, éliminée dès le premier tour face à Ekaterina Makarova. C’est la première fois qu’une tête de série n°1 disparaît dès le début du tournoi. Cette contre-performance n’est pas une réelle surprise, l’Allemande n’évolue pas à son véritable niveau depuis plusieurs mois et la terre battue pas sa surface favorite.

Roland Garros n’est pas fait pour Johanna Konta, éliminée elle-aussi dès le premier tour. En trois participations, la Britannique n’a jamais remporté une rencontre sur la terre battue parisienne. Considérée comme une véritable outsider notamment grâce à son titre à Miami, la 8ème mondiale semble accuser le coup depuis quelques semaines et perd des points importants à la Race. Sa surface de prédilection est la terre battue mais la Slovaque Dominika Cibulkova n’a pas été à son avantage non plus Porte d’Auteuil avec une élimination au second tour contre Ons Jabeur. 

Les Françaises présentes

Comme à chaque fois que le tournoi parisien se joue, la pression est plus forte sur les épaules des tricolores, ce qui ne leur réussit que très rarement. Cette fois-ci, les Bleues ont fait respecter leur statut avec en premier lieu leurs chefs de file, Kristina Mladenovic et Caroline Garcia. Pour la première fois depuis 1994, deux Françaises se sont présentées en quart de finale, une statistique loin d’être anodine et qui démontre le renouveau du tennis féminin tricolore. Désormais, lors des rencontres décisives et face aux meilleures joueuses, les filles évoluent à leur niveau et ne semblent plus intimidées par leurs adversaires, en atteste la performance de « Kiki » face à la tenante du titre, Garbiñe Muguruza. Souvent tétanisées lorsqu’elles jouaient sur le central, les Bleues ont réussi cette fois-ci à se servir du public acquis à leur cause pour se transcender. Malgré deux échecs sévères en quarts de finale, les 14ème et 24ème mondiales montrent de grosses évolutions depuis plusieurs semaines.

La France ne se résume pas à ses deux meilleures tricolores. Alizé Cornet réalise également un beau tournoi dans un tableau loin d’être simple avec deux têtes de série sur son parcours : Agniezka Radwanska et Barbara Strycova. Sa confrontation face à sa compatriote Caroline Garcia en huitième de finale a stoppé son beau parcours parisien. Quant à Océane Dodin, sa progression est linéaire, elle a franchi pour la première fois de sa carrière le premier tour à Roland Garros et livré une belle bataille contre Svetlana Kuznetsova. Elle atteint d’ailleurs son meilleur classement mondial à l’issu de ce tournoi. Elle semble être l’avenir du tennis féminin français et s’est déjà illustrée pour sa première participation à Roland Garros : Chloé Paquet, 260ème mondiale, s’est défaite de la 44ème mondiale, Kristyna Pliskova et a réalisé l’un des exploits de ce tournoi. Cette victoire au premier tour est la preuve d’un cap franchi pour la joueuse de 22 ans qui a coincé elle-aussi sur Caroline Garcia au second tour. 

Classement WTA des françaises (au 12/06/2017) :

Kristina Mladenovic : 13ème (+1)

Caroline Garcia : 21ème (+6)

Alizé Cornet : 38ème (+5)

Océane Dodin : 46ème (+10)

Pauline Parmentier : 85ème (-4)

Chloé Paquet : 210ème

 

Cette semaine :

Exit la terre battue, place au gazon. Peu de tricolores sont engagées cette semaine : Kristina Mladenovic dispute le tournoi de S’Hertogenbosch et Océane Dodin joue celui de Nottingham. 

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :