jeudi 28 mai 2015

PUBLICITÉ

RG15 – Azarenka, Williams et Mladenovic qualifiées

Le deuxième tour de Roland Garros s’est achevé avec la qualification de Kristina Mladenovic. Auparavant, Serena Williams, Victoria Azarenka et Petra Kvitova avaient validé leur billet pour le troisième tour.

Le match du jour, c’est celui qui a opposé deux anciennes vainqueurs du tournoi : l’Italienne Francesca Schiavone et la Russe Svetlana Kuznetsova. Détentrices du record du plus long match en Grand Chelem (4h44 à l’Open d’Australie en 2011), les deux joueuses ont remis ça aujourd’hui : 3h50 de beau tennis, près d’une centaine de coups gagnants. A ce petit jeu, c’est Francesca Schiavone qui s’en sort, après avoir sauvé une balle de match. Svetlana Kuznetsova (n°18) peut avoir des regrets, elle qui a servi quatre fois pour le gain de la rencontre avant de s’incliner finalement 6-7 7-5 10-8. La Russe n’avait jamais été éliminée si tôt à Paris depuis sa défaite au premier tour en 2003, lors de sa première participation. Pour l’Italienne, désormais 92ème mondiale, c’est la première fois qu’elle gagne deux matches consécutifs en Grand Chelem depuis 2013 et, justement… Roland Garros.

Il y aura donc deux Françaises au troisième tour : Kristina Mladenovic a rejoint Alizé Cornet en fin de journée grâce à sa victoire sur la joueuse du Monténégro, Danka Kovinic (6-3 7-5). Après un premier set sans trembler, la Française a été malmenée tout au long du second, avant de serrer le jeu et de l’emporter. Au prochain tour, elle sera opposée à la Belge de 21 ans, Alison Van Uytvanck, 88ème mondiale, qui s’est débarrassée de la tête de série n°32, Zarina Diyas.

Moins convaincantes ont été les qualifications de Serena Williams (n°1) et Petra Kvitova (n°4). L’Américaine a eu besoin de trois sets pour éliminer Anna-Lena Friedsam, 21 ans et 103ème mondiale. Avec sa longueur de balle et sa puissance, l’Allemande a considérablement gêné la numéro 1 mondiale qui devra élever son niveau de jeu pour espérer battre Victoria Azarenka au prochain tour. La Biélorusse n’a pas été inquiétée par Lucie Hradecka (6-2 6-3). Petra Kvitova, après un premier tour difficile, a eu besoin de trois sets pour prendre le meilleur sur Silvia Soler Espinosa (6-7 6-4 6-2), peu aidée par ses 54 (!) fautes directes. Irina-Camelia Begu (n°30), vainqueur d’Ana Konjuh sera son adversaire du troisième tour.

Du côté des autres têtes de série, ça passe pour Andrea Petkovic (n°10), demi-finaliste l’an dernier, qui a bataillé pour se qualifier face à Lourdes Dominguez-Lino (4-6 6-4 6-4). Qualification tout aussi compliquée pour l’ancienne finaliste du tournoi, Sara Errani (n°17) sur Carina Witthoeft (4-6 6-4 6-4). Les deux joueuses s’affronteront pour une place en huitièmes de finale. Timea Bacsinszky (n°23) et Madison Keys (n°16) n’ont pas puisé dans leurs réserves pour vaincre respectivement Tereza Smitkova (6/2 6/0) et Belinda Bencic (6/0 6/3). Sloane Stephens, vainqueur d’Heather Watson, Tsvetana Pironkova et Irina Falconi ont elles aussi franchi le deuxième tour.

Les deux déceptions de la journée sont venues de Caroline Wozniacki (n°5), battue en deux sets par Julia Goerges (6-4 7-6). La Danoise ajoute donc cette défaite à la longue liste de ses échecs sur la terre battue parisienne, où elle n’a atteint la deuxième semaine qu’une seule fois en neuf participations (un quart de finale en 2010). Autre tête coupée, la Tchèque Karolina Pliskova (n°12) : déjà peu convaincante au premier tour, elle a été éliminée par la Roumaine Andreea Mitu, 22 ans et 99ème mondiale, qui dispute seulement son deuxième tournoi du Grand Chelem (2-6 7-6 6-4).

Vendredi commence le troisième tour. Alizé Cornet ouvrira le bal sur le central face à Mirjana Lucic-Baroni, la tombeuse de Simona Halep. On suivra aussi avec attention le match d’Anna Ivanovic contre Donna Vekic. Dans le dernier quart du tableau féminin, toutes les têtes de série ont jusqu’à présent tenu leur rang, réservant ainsi quatre chocs : Pennetta-Suarez Navarro, Muguruza-Kerber, Safarova-Lisicki et Sharapova-Stosur.

Le programme complet de vendredi 29 mai

Poster un commentaire