samedi 7 juin 2014

PUBLICITÉ

RG : Sharapova au bout d’elle-même

6-4 6-7(5) 6-4 : le score en dit long sur le combat qu’a été cette finale des Internationaux de France 2014. A l’issue d’une bataille de 3h02 contre Simona Halep, Maria Sharapova s’écroule sur la terre battue parisienne, vainqueur de son deuxième Roland Garros, son cinquième tournoi du Grand Chelem.

Ce titre, la Russe a été le chercher avec les tripes : Samantha Stosur, finaliste en 2010, Garbine Muguruza, révélation du tournoi et tombeuse de Serena Williams, Eugenie Bouchard, l’étoile montante du tennis canadien et enfin Simona Halep ont toutes été vaincues en trois sets, alors que la future gagnante du tournoi était à chaque fois bien mal embarquée.

En finale, Simona Halep n’a pas pu, comme ses consoeurs avant elle, enlever le premier set, que Maria Sharapova remportait 6-4. Dans le deuxième set, la tête de série n°7 a laisser passer sa chance plusieurs fois. A 4-3 en sa faveur, elle s’est procurée deux balles de 5-3, service à suivre, sur le service de la Roumaine qui les effaçait et revenait à 4-4.

La n°4 mondiale profitait de cette petite baisse de régime pour servir pour le set à 5-4 puis 6-5 mais chaque fois, son adversaire l’a rejointe. Mais c’est bel et bien Maria Sharapova qui a mené le tie-break qui a suivi, menant 5 points à 3. La machine s’est alors enrayée et Simona Halep signa alors quatre points consécutifs pour arracher le deuxième set 7-6, après 2h09 de jeu.

Bien plus que son adversaire qui n’avait pas perdu un set sur la route de la finale, la Russe semblait atteinte physiquement et s’offrait une pause vestiaires. On la croit perdue quand elle semble au bord de la rupture physique, après avoir bataillé pour remporter, en plus de huit minutes, son jeu de service à 2-1. Mais une nouvelle fois, ses ressources mentales font des miracles : elle breake Simona Halep pour mener 3-2, se retrouve rejointe à 4-4 et s’offre une dernière fois la mise en jeu de son adversaire pour prendre les devants à 5-4 et servir pour le match. Cette fois, son service ne lui fait pas défaut et la désormais double gagnante du tournoi peut laisser éclater sa joie.

La formidable défense de Simona Halep n’aura pas suffi, elle s’incline 4-6 7-6 4-6. C’est la première finale de Roland Garros disputée en 3 sets depuis 2001 et la victoire de Jennifer Capriati sur Kim Clijsters (1–6, 6–4, 12–10).

L’émotion des deux joueuses lors de la cérémonie de remise des trophées est à la mesure de ce grand moment de tennis. Simona Halep, déçue, peinant à retenir ses larmes, a cependant conquis le Court Philippe-Chatrier avec ses longs remerciements et ses quelques mots en français : désormais, le public parisien connaît sa formidable combativité et son nom. Maria Sharapova, elle, a séduit Roland-Garros depuis plusieurs années déjà et l’amour est réciproque. Entre rires et larmes pendant l’hymne russe, elle n’a pas caché son bonheur d’avoir conquis de nouveau un titre qu’elle n’aurait jamais cru gagner deux fois.

Comments are closed.