jeudi 23 janvier 2014

PUBLICITÉ

Open d’Australie : une finale Li Na – Dominika Cibulkova

Pour sa première finale à Melbourne, Dominika Cibulkova défiera la numéro 4 mondiale Li Na, double finaliste en 2011 et 2013.

Dans la première demi-finale, une certaine « logique » a été respectée puisque Li Na, finaliste l’an passé face à  Victoria Azarenka s’impose contre la Canadienne Eugenie Bouchard, dont c’était la première demi-finale de Grand Chelem. En 1h26, la Chinoise a balayé les espoirs de la jeune joueuse de 19 ans, qui avait éliminé Ana Ivanovic au tour précédent. Dans le premier set, Bouchard a été menée 5-0 au bout d’un quart d’heure, avant de breaker pour marquer son premier jeu de la partie. Le calvaire de la première manche s’est alors achevé. La Montréalaise a ensuite eu l’opportunité de recoller au score au début du deuxième set. Elle a saisi l’occasion et la partie était beaucoup plus disputée, jusqu’à 3-3. Mais l’attaque de Li Na a eu raison de Bouchard, qui n’a réussi que 10 coups gagnants, contre 35 pour la Chinoise. L’expérience, sans doute.

En 2011 et en 2013,Li Na avait perdu la finale en trois sets successivement face à Kim Clijsters et Victoria Azarenka. Pour Li Na, cette troisième finale est l’occasion de décrocher enfin son premier Open d’Australie. De son côté, Eugenie Bouchard ne repart pas sans rien. Son exceptionnel parcours va permettre à la Québecquoise de faire son entrée dans le top 20.

Cibulkova, l’inattendue

Non, on ne l’attendait pas. La victoire d’Agnieszka Radwanska mercredi face à Victoria Azarenka aurait pu faire croire que la Polonaise serait bien plus combattante dans ce deuxième match du dernier carré. Et pourtant, c’est bien Dominika Cibulkova qui s’impose en deux manches expéditives (6-1 6-2), devenant ainsi la première Slovaque à atteindre la dernière marche d’un Grand Chelem. Après Halep (11e mondiale), Sharapova (3e mondiale) et Suarez Navarro (20e mondiale), la Polonaise Radwanska, 5e mondiale, a donc fait les frais de Cibulkova, 24 ans, qui n’avait jusqu’alors jamais été au-delà des huitièmes à Melbourne. Une victoire en 1h10, avec 86% de réussite au filet contre seulement 44% pour Aga Radwanska. Les breaks parlent d’eux-mêmes : 6 de réussis sur 9 pour la Slovaque, contre un petit 11% d’efficacité pour son adversaire.

 Au face à face, avantage indéniable pour Li Na, tant au classement WTA qu’au nombre de victoires. 6 confrontations et autant de matches remportés pour la Chinoise, qui ne voudra pas laisser passer une troisième fois la coupe Daphne Akhurst sous son nez. D’un autre côté, on aurait pu craindre à plusieurs reprises une Cibulkova pas assez mûre face aux enjeux du tournoi. La Slovaque nous a montré l’inverse, en douchant les espérances de quatre joueuses du top 20. Voilà qui nous promet une belle finale, samedi, sur la Rod Laver Arena.

Poster un commentaire