dimanche 22 octobre 2017

PUBLICITÉ

WTA Finals – Caroline Garcia a une carte à jouer

Embed from Getty Images

Caroline Garcia succède, onze ans après, à Amélie Mauresmo, dernière Française à participuer à un Masters. Elle se retrouve dans le groupe Rouge, composé de Simona Halep, Elina Svitolina et Caroline Wozniacki. Garbiñe Muguruza, Karolina Pliskova, Venus Williams et Jelena Ostapenko joueront dans le groupe Blanc.

Garcia peut créer la surprise

Si le tirage lui a réservé d’entrée la Numéro 1 mondiale Simona Halep, Caroline Garcia peut se targuer d’avoir battu la Roumaine lors du tournoi de Pékin il y a quelques jours. Malheureusement, selon les premiers retours des joueuses à l’entrainement, la surface de Singapour semble assez lente, ce qui ne devrait pas favoriser pas le jeu de la Française. Halep, qui est sur toutes les balles,  devrait aussi perdre un peu des avantages que sa prise de balle précoce lui offre : Garcia pourrait en profiter. Caroline Wozniacki, dont la défense n’est plus à vanter, manque toujours d’un coup fort, et être tombée dans un groupe où Halep et Svitolina ont les mêmes qualités mais plus d’agressivité n’est pas une bonne nouvelle pour la Danoise. A contrario, ce terrain pourrait avantager Elina Svitolina, efficace sur ce type de court, si l’Ukrainienne est remise de sa blessure. Néanmoins, si elle a été très régulière cette année, elle a eu du mal à percer dans les plus grands rendez-vous. Bref, le groupe rouge est particulièrement ouvert, et après ses deux victoires consécutives à Pékin et Wuhan, Caroline Garcia est en confiance. Après une semaine de repos, elle devrait arriver en pleine forme et a tout à gagner sur ce Masters.

Venus chasse les records

Dans l’autre groupe, le Blanc, Garbiñe Muguruza va retrouver celle qu’elle a battue en finale de Wimbledon cet été, Venus Williams. A 37 ans, personne n’attendait l’Américaine aussi régulière cette saison. Si elle n’a remporté aucune titre, elle a toutefois été en finale de deux tournois du Grand Chelem, à Melbourne et à Londres, et s’est hissée en demi à New York. Et malgré l’absence de nouveau titre à son palmarès cette année, elle est néanmoins la seule des huit joueuses présentes à Singapour à avoir déjà remporté le Masters (Doha 2008). Donc il y a sept chances sur huit pour que la future lauréate de ces WTA Finals soit une « novice. » Jelena Ostapenko connait parfaitement ce sentiment, elle qui a décroché son premier titre pro en remportant Roland Garros à la surprise générale. 

La jeunesse au pouvoir

Une chose est sûre, si on excepte Venus Williams et ses 37 ans, la moyenne d’âge de cette édition est (très) jeune. Cinq des huit joueuses présentes à Singapour ont 25 ans ou moins et Simona Halep, numéro 1 mondiale affiche 26 ans quand Caroline Wozniacki en compte 27. Vu la versatilité du tennis féminin, on ne peut présager que toutes ces joueuses garderont leur niveau sur la longueur. Mais certaines d’entre elles comme Garbiñe Muguruza, à l’aise sur toutes les surfaces, peuvent espérer rester longtemps dans le Top 10 et accroître leurs chances de disputer régulièrement les WTA Finals. Et cette édition 2017, en l’absence de la patronne Serena Williams, s’annonce des plus ouvertes.

Par Valériane Fourmy et Florian Polteau.

Programme de la première journée

Dimanche 22 Octobre
11h05 K.Pliskova vs V.Williams
13h35 G.Muguruza vs J.Ostapenko

Lundi 23 Octobre
13h35 S.Halep vs C.Garcia
15h35 E. Svitolina vs C.Wozniacki

Tous les matchs sont diffusés en direct sur beIN SPORTS.

Comments are closed.