mardi 22 avril 2014

PUBLICITÉ

Fed Cup : la France dans le Groupe Mondial

Malgré un groupe diminué par l’absence de Kristina Mladenovic, les Bleues ont crée l’exploit de battre les Etats-Unis à St. Louis, en barrage de Fed Cup (3-2). En 2015, la France retrouvera l’élite du tennis féminin.

Elles l’ont fait ! Diminuées par le forfait de Kristina Mladenovic et la blessure d’Alizé Cornet, l’équipe de France a réussi à s’imposer face aux Américaines en barrage de Fed Cup pour accéder au Groupe Mondial en 2015. Menées 2-1 à l’issue de la défaite de Virginie Razzano face à Sloane Stephens dimanche, les filles d’Amélie Mauresmo ont su puiser dans leurs ressources pour remporter une victoire éclatante, grâce notamment à une Caroline Garcia des grands jours.

Le suspens du samedi

Revigorée par son titre à Bogota la semaine passée, décroché en battant la tête de série numéro 1 et tenante du titre Jelena Jankovic (n°8), la Française de 20 ans arrivait à St-Louis avec toutes les chances de son côté pour briller en simple. Samedi, la Sangermanoise a facilement apporté à la France le premier point face à Sloane Stephens (6-3, 6-2). Dans le deuxième simple, Alizé Cornet s’était inclinée contre Madison Keys malgré le gain de la première manche (6-7(4), 7-6(4), 6-3).

Dimanche, les hostilités ont mal débuté côté bleu puisque Virginie Razzano n’a pas réussi à tenir la cadence face à une Sloane Stephens transcendée par la possibilité de prendre l’avantage. A 21 ans, la jeune pousse du tennis américain a battu la Française en deux manches (6-2, 6-4).

Une Caroline Garcia éclatante

Menées 2-1, les Bleues n’avaient alors pas d’autre choix que de remporter les deux derniers matches. Caroline Garcia a d’abord battu Madison Keys en deux manches (6-4, 6-3), de quoi redonner espoir au camp tricolore. Mise en confiance par son trophée en double à Bogota aux côtés de Lara Arruabarrena, la benjamine a réitéré la performance aux côtés de l’expérimentée Virginie Razzano. Face à elles, Madison Keys et Sloane Stephens se sont vite retrouvées asphyxiées par l’enjeu. Menées 0-4, les Américaines reviennent à 5-5, mais ça ne suffira pas. Les Bleues s’imposent 6-2 7-5 en 1h30 de jeu et envoient la France au sein de l’élite, qu’elles avaient quittée en 2011.

En 2015, dans le groupe mondial, les Françaises retrouveront donc les quatre demi-finalistes de l’édition 2014 (l’Italie, la République tchèque, l’Allemagne et l’Australie), mais aussi les trois autres équipes qui ont remporté leur barrage ce week-end : la Russie, le Canada et la Pologne.

Comments are closed.