dimanche 22 juillet 2018

PUBLICITÉ

Les Bleues Vice-Championnes du Monde de 7

Le 2e jour de la Coupe du Monde de Rugby à 7 à San Francisco a bien tourné pour l’équipe de France féminine qui a éliminé l’Australie en demi-finale après une remontée exceptionnelle. Malheureusement, la marche était trop haute en finale contre la Nouvelle Zélande.

Ciofani envoie les Bleues au ciel

Aux environs de 20h45 heure française, les Bleues affrontaient l’Australie en demi-finale de la Coupe du Monde. A la mi-temps, les Bleues n’y étaient pas. Menées 12-0 à la pause, on voyait les Françaises mal embarquées et on s’attendait au pire. Mais la révolte s’est mise en place. Chloé Pelle dès la 9e minute puis Fanny Horta à la 16e redonnaient espoir à toute une équipe. A 12-12 et dans les arrêts de jeu, Camille Grassineau joue une pénalité et le ballon arrive sur Anne-Cécile Ciofani qui déborde côté gauche puis s’en va inscrire l’essai de la victoire, synonyme de première finale mondiale pour l’Equipe de France :

Les Black Ferns trop fortes

La Nouvelle Zélande, comme en rugby à XV, semble intouchable à 7. Résultat, les Bleues, qui jouaient cette finale en blanc, n’ont rien pu faire face à la puissance et à la technique de leurs adversaires. En encaissant un essai dès la 2e minute, puis un second à la 6e puis un 3e à la 8e, difficile de revenir dans la partie. Menées 15-0 à la pause, le retour, s’il avait pu se faire, aurait dû être encore plus fort qu’en demie. Malheureusement, impuissantes, les Française n’ont pas réussi à marquer le moindre point, encaissant encore plusieurs essais pour terminer sur un très dur 29-0.

Les Black Ferns remportent leur 6e titre mondial et conservent celui acquis l’an dernier en Irlande. Pour les Bleues, cette première finale restera un moment douloureux sur le terrain mais ultra positif sur la durée de la compétition. Consolation pour le clan français, David Courteix a été élu meilleur coach du tournoi et Coralie Bertrand a reçu le trophée de la joueuse ayant fait la plus belle percée.

 

Les réactions françaises :

Le résumé de la finale :

 

Comments are closed.