lundi 17 novembre 2014

PUBLICITÉ

Chercheurs d’Or – Les Athlètes en photo de mineur

Ce samedi 15 novembre est sorti une belle idée de cadeau pour les fêtes de fin d’année, le livre photo de Mamédy Doucara, Chercheurs d’Or. Le taekwondoïste a souhaité mettre en lumière les sportifs(ves) dans leur quête commune de la victoire.

Chercheurs d'Or - Gaëtane Thiney (Football)

Chercheurs d’Or – Gaëtane Thiney (Football)

C’est suite à sa déception de ne pas participer au Jeux Olympiques de Londres que le français Mamédy Doucara a eu l’idée d’y aller quand même mais d’une autre façon. Sportif de haut niveau mais également photographe, il a donc trouvé en 2012 une façon de prendre en photo les athlètes français, quel que soit leur genre, leur discipline ou leur validité. « Je voulais marquer le coup photographiquement à défaut de le faire sportivement. Ce sont des portraits de sportifs en tenue de mineur pour montrer le parallèle qu’il y a entre ce travail et la dureté qu’on peut retrouver dans le sport de haut niveau avec des objectifs communs qui sont d’aller chercher de l’Or, » nous a indiqué le photographe lors de la présentation presse du livre. « Le but était de regrouper plusieurs sports sous de mêmes valeurs.»

Si vous suivez les sportifs sur les réseaux sociaux et particulièrement Twitter, impossible d’être passé à côté de l’un de ces portraits que le photographe a voulu reconnaissable. « Le but était de créer un grande série redondante pour qu’on puisse reconnaître ces portraits, un peu à la manière du Studio Harcourt. Quand on voit un portrait de chez eux, on sait d’où il vient. C’est ce que je voulais essayer de recréer mais dans un autre univers. Avec les particularités de chacun, c’est ce qu’on retrouve beaucoup dans les regards. »

Le succès est au rendez-vous et le photographe a shooté à ce jour plus de 130 athlètes. Il a donc fallu faire une sélection de 50 pour ce livre qui possède une autre particularité, les mots des « shootés ». En effet, Mamédy Doucara a voulu recueillir le témoignage de ces athlètes qui a côté leur portrait, expriment ce qu’est pour eux la recherche de l’or. « On cherche à savoir pour chaque athlète ce qui le différencie d’une personne lambda. Mais avec 50 témoignages, on peut retrouver ce qu’il y a chez eux en chacun de nous. Il y en a qui sont très portés sur le sport, d’autres sur l’enrichissement personnel de leur expérience de sportif de haut niveau. C’est très intéressant. Ils posent chacun des mots sur leur regard en quelque sorte.» Le buzz a bien fonctionné tant et si bien que certains ont même fait une demande de portrait à l’artiste comme Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat qui se reconnaissaient dans cette « aventure ».

Chercheurs d'Or - Coralie Balmy (Natation)

Chercheurs d’Or – Coralie Balmy (Natation)

Techniquement, le photographe a voulu que tout ça soit aussi simple que possible. Pas de grand studio et de staff, tout se fait dans des endroits exigus, avec le photographe et son model. « Je m’attendais à arriver dans un grand truc avec un staff, une maquilleuses, » raconte Emilie Gomis, basketteuse. « Mais en fait pas du tout, je suis arrivé dans un tout petit truc, il y avait le fond dans un coin, un pied et l’appareil posé en face. J’ai demandé comment je devais me maquiller, Mamédy m’a dit ‘’non mais c’est moi qui vais de te maquiller !’’ Il m’a mis quelques chose qui ressemble à de la terre sur les joues, et on était partis ! » Pareil quand il faut se déplacer, le photographe nous raconte que quand il a dû partir dans le sud une fois ou deux, il est parti à l’arrache avec son appareil photo, son maquillage, son pied et à peine plus. Un peu particulier, et pas évident pour Gévrise Emane, la judokate : « J’ai croisé Mamédy dans les salles d’entrainement et il m’a proposé son projet. Ce n’était pas évident au début car ce sont des photos un peu particulières. Mais j’y suis allée avec plaisir parce que je vois désormais ce que ça a donné et je suis évidemment très fière de faire partie de cette aventure. » Pour l’internationale française de handball Allison Pineau, « c’est une vraie fierté de représenter le handball, c’est super cool de voir qu’on n’a pas été oublié et qu’on a été choisie. »

L’initiative de Mamédy Doucara n’oublie personne : sportifs, sportives et même handisport, tous en tant que sportifs de haut niveau ont ce même but, atteindre les sommets dans leur discipline. C’est même un athlète handisport qui fait la couverture, Arnaud Assoumani. Marie-Amélie Le fur fait également partie du livre. « J’ai une vision complètement différente que les gens ont du handisport, » explique le photographe. « Les mentalités évoluent car on voit que le film Intouchable a marqué les gens, on voit aussi la demande de diffusion sur les Jeux Paralympiques. Moi je les vois athlètes avant de les voir handisport. Je vois une athlète qui prend part à une compétition, point. » On aimerait que cette vision soir partagée par tous. En attendant une série internationale, le photographe partage avec vous 50 de ses plus beaux portraits ainsi que les témoignages qui les accompagnent.


 

Chercheurs d'Or - CouvertureCHERCHEURS D’OR
FORMAT : 30X30 CM
PAGINATION : 120 PAGES
ISBN : 978-2-35130-081-7
PRIX : 35 €
CDP EDITIONS
Ce livre est disponible en ligne sur collectiondesphotographes.com, amazon.fr et fnac.com

Poster un commentaire