vendredi 5 octobre 2012

PUBLICITÉ

Carole Perrin rate le TOP 5

Avec de belles performances depuis le mois de Juin, l’équipe AUTOSPORT42 (EURO RACECAR NASCAR) abordait sereinement l’épreuve de Valencia, la première manche des PLAY-OFFS dont les points comptaient double. Avec la 10ème place provisoire du classement général, Carole devait entrer dans le TOP-5 pour conserver ses chances de podium final. Hélas, ce week-end fut très compliqué…

(Info Autosport 42)

Cela commença dès les essais libres du vendredi, qui se disputèrent sous une pluie battante et avec une très faible visibilité, si faible que Carole ne put faire qu’une douzaine de tours avant la séance qualificative disputée sur une piste sèche. Créditée du 9ème temps, les contrôles techniques effectués par la suite ont révélé qu’au moins six concurrents placés devant elle, étaient non-conformes en raison des hauteurs de caisse. Etrangement, aucune sanction ne fut prise.

C’est donc de la 5ème ligne intérieure qu’elle s’élança le lendemain, bien décidée à accrocher ce fameux TOP-5, indispensable pour lui permettre de conserver ses chances au championnat 2012. C’était sans compter sur un concurrent qui, par une poussette, la fit partir en tête à queue dès le premier tour et ruina sa course Sprint (la 3ème fois en 5 courses). Apres le pilote Français de Nogaro, le Belge de Brands Hatch, c’était donc au tour d’un Suédois d’anéantir tous ses espoirs de bien figurer !

Les commissaires arrivant encore à la conclusion que cet incident n’était qu’un « fait de course » et que le concurrent en question ne méritait aucune pénalité, Carole a décidé d’appliquer le proverbe « OEil pour oeil, dent pour dent » en lui rendant sa poussette lors de la course d’Endurance du dimanche ! Cependant, en voulant arrêter de toujours subir la « fougue » des garçons et en agissant de la même manière qu’eux, elle écopa instantanément d’un « drive through ». Sa toute première pénalité pour conduite anti-sportive en plus de 12 années de compétition…

Ce fut donc un week-end très terne en matière de résultats mais cette malheureuse expérience a été riche en apprentissage, dans le sens où ses concurrents ont pu s’apercevoir qu’elle comptait désormais se faire respecter du plateau et qu’elle était même prête à utiliser la manière forte s’il le fallait. Très amèrement, Carole regrette d’être dans l’obligation d’adopter ce type de comportement, alors que des sanctions sportives appropriées auraient pu « calmer » certains concurrents. En faisant preuve de laxisme et en ne pénalisant pas les comportements anti-sportifs depuis le début d’année, le championnat s’en trouve donc clairement faussé.

Toujours classée à la 10ème position du classement général, Carole et son équipe se rendront les 13 & 14 Octobre prochains à la Super-Finale du Mans sans aucune pression, si ce n’est de réussir un coup d’éclat et de préparer au mieux la saison 2013, tant techniquement que sportivement…

Comments are closed.