lundi 24 septembre 2018

PUBLICITÉ

CDM 2018 – 2/2 pour les Bleues

Basket France Héléna Ciak

Lors de son 2e match de la Coupe du Monde aux Canaries (Espagne), l’Equipe de France féminine de basket a disposé difficilement de la Grèce après avoir nettement battu la Corée du Sud en ouverture.

Une entame hallucinante

Dès l’entame de match, l’Equipe de France assume son statu de favori face à l’équipe la plus vielle du tournoi, 30 ans de moyenne d’âge pour les Grecques. Après 5 minutes de jeu, Diandra Tchachouang est partout avec déjà 6 points, 4 rebonds, 2 interceptions et 1 contre. Ajoutés à l’efficacité à 3 points de Marine Johannes, les Bleues prennent rapidement une écart conséquent. Avec le même cinq majeur que face à la Corée (Gruda, Tchatchouang, Miyem, Epoupa et Joahnnes), l’écart permet à Valérie Garnier de faire tourner une peu son effectif et la Grèce réduit un peu l’écart. Mais un nouveau panier à 3 pts de Tchachouang permet aux Bleues de reprendre un écart conséquent (24-13). A 2 minutes de la fin du 1er quart-temps, les Bleues en sont déjà à 5/7 à 3 points. Hallucinant.

La Grèce ne démérite pourtant pas et réussit dans le second quart-temps à mettre la France en difficulté. Après un retour à -6 (27-21), la France est dans un temps faible et Valérie Garnier prend son premier temps-mort. Les Grecques n’arrivent pas à recoller mais réussissent à réduire progressivement l’écart. Evanthia Maltsi sort alors son shoot de loin et avec 18 points au compteur, elle ramène à elle seule son équipe dans la partie. Et grâce à un dernier trois point à quelques seconde du buzzer, elle remet la Grèce dans la course en revenant à 38-36 à la mi-temps.

Maltsi fait douter les Bleues

Le 3e quart-temps débute comme l’a terminé le 2e, la Grèce continue de mettre la pression sur les Françaises et arrive rapidement à égaliser à 40 partout. Ensuite, les deux équipes restent au coude à coude mais heureusement, la Grèce n’arrive jamais à prendre l’avantage. Jusqu’au lancer francs accordés à Anna Spyridopoulou qui permet à son équipe de mener pour la première fois de la partie (52-50). Une avance qu’elles vont garder pour finir le 3e quart temps à 59-54.

Prise par l’agressivité de leurs adversaires et l’efficacité d’ Evanthia Maltsi, les Françaises doivent arriver à se reprendre sous peine de voir la première place du groupe leur échapper pour la suite de la compétition, une première place synonyme d’accès direct en quart de finale. Le 4e quart-temps est fou. les deux équipes multiplient les paniers improbables, les pertes de balles, les fautes défensives et offensives. Les Bleues arrivent a rependre l’avantage (69-68) mais n’arrivent pas faire fructifier leurs ballons offensifs pour creuser l’écart. La fin de match est folle et brouillone et c’est Gruda puis Miyem qui permanente aux Bleues de s’offrir dans les dernières secondes un victoire qui a failli leur échapper (75-71).

Elle joueront face au Canada mardi soir la première place du groupe et en cas de succès, elles accéderont directement aux quart de finale.

Comments are closed.