mardi 3 décembre 2019

PUBLICITÉ

Mondial IFH 2019 – France-Australie : les réactions

Gnonsiane Niombla - Equipe de France féminine de handball - Handball féminin - Sport Féminin - Femmes de Sport

Après la large victoire record face à l’Australie, retrouvez les réactions de l’Equipe de France.

(Infos et propos FFHB)

Olivier Krumbholz : « Nous avions demandé aux filles d’aborder ce match avec beaucoup d’envie et de sérieux. Cela a été fait même si cette équipe d’Australie très limitée a énormément gardé la balle. Nous n’avons pas eu tant de munitions que cela. Mais l’essentiel est d’avoir retrouvé de la joie et de l’aisance technique. C’est bien. Je pense que nous sommes guéris et que l’on va pouvoir aborder les deux matchs à venir avec tous nos atouts et notre enthousiasme, mais aussi une certaine décontraction qui va nous faire du bien… Camille a plusieurs pépins physiques au dos et aux adducteurs, il fallait réagir, d’autant que nous avons des joueuses exceptionnelles comme Gnonsiane Niombla en réserve. Je compte sur elle pour nous apporter dès demain sa puissance de tirs, ses débordements et sa vision du jeu. Mon état d’esprit n’est pas du tout de provoquer un électrochoc, juste constituer la meilleure équipe possible. Et ce n’est pas facile entre les expérimentées et les jeunes talentueuses. J’ai toujours pensé que nous ferions ce Mondial à 20 et pas à 16. C’est la performance collective qui prime. Camille reste extrêmement attachée à l’équipe de France et l’on peut encore avoir besoin de ses qualités défensives.« 

Pauline Coatanea : « Après deux matches un peu difficiles, nous avions besoin de libérer la pression, se faire plaisir sur un terrain et jouer relâchées. C’est ce dont nous avions le plus besoin et que l’on a fait aujourd’hui. Tout le monde a participé et a pris part au score, on ne peut qu’être contente de cette soirée. Nous sommes au pied du mur et il faut prendre chaque rendez-vous les uns après les autres. Nous nous sommes revues avec très peu de sourire sur les premiers matchs, nous voulions déjà y remédier. Place dès maintenant au match de demain face à l’Allemagne. On sait qu’il sera déterminant si on veut passer au tour principal et avec des points. C’est un adversaire à abattre et on va s’y mettre dès la sortie de la douche. Avec le plein de confiance, on doit retrouver la belle équipe de France que nous formons.« 

Niombla : « Nous avons les dents qui rayent le parquet« 

Orlane Kanor : « Il fallait ce soir se rassurer collectivement, respecter nos principes, jouer librement et proposer des enchaînements qui mettent tout le monde en mouvement. La mission est bien remplie, nous avons soigné notre goal-average et joué avec sérieux du début à la fin. C’est intéressant notamment d’avoir été enfin constante sur la durée d’un match. Nous voulions retrouver des sourires, des bras levés, des buteuses heureuses… On monte en pression, tout le monde a pris de la confiance, nous avons hâte de passer à la suite…« 

Gnonsiane Niombla : « Ce fût un match difficile à préparer dans les têtes. Il fallait mettre tous les ingrédients pour marquer le plus de buts possibles. Nous avons les dents qui rayent le parquet et l’on va jouer notre peau maintenant sur les deux prochains matches. J’ai l’impression en amont que l’on a tellement étudié l’adversaire que l’on en a oublié de jouer. Je suis forcément heureuse de retrouver le terrain, et très malheureuse pour mon amie Camille. Je suis égoïstement contente et j’espère apporter encore et encore à ce collectif. Je sais à quel point c’est difficile d’être dans les tribunes, je voulais leur transmettre un peu de ma joie aujourd’hui.« 

Comments are closed.