My Twitter Feed

samedi 14 décembre 2013

PUBLICITÉ

Mondial de Hand 2013 : Bilan de la J5

Handball - Equipe de France Féminine de Handball - Amandine Leynaud

Grosse journée pour les gardiennes : Katrine Lunde, Amandine Leynaud et Barbara Arenhart ont porté leur équipe vers la victoire. On connaît désormais le programme des huitièmes, avec quelques chocs au menu.

La revanche de l’Allemagne

Devant pendant une bonne partie du match, les Hongroises n’ont pas su tenir sur la distance et s’inclinent comme la veille dans les ultimes minutes du match. Excepté une Anita Görbicz excellente (12/14), les filles de János Hajdu ont multiplié les déchets techniques et les pertes de balles dans les dernières minutes. En face, Susann Müller (14 buts) et Anja Althaus (5 tirs tous réussis) ont joué la deuxième période en roue libre. Sans effectuer une partie exceptionnelle, Clara Woltering s’est illustrée à la dernière seconde en sortant l’ultime pénalty qui aurait pu permettre à Görbicz de décrocher le nul. Invaincues en poules, les Allemandes prennent une sacrée revanche sur leur échec de 2011. Hongrie-Allemagne, 26-27 (16-14).

Le Brésil, surprise des poules

9 minutes pour inscrire un 2ème but : c’est ce départ catastrophique qui a coûté le match aux Danoises qui s’inclinent pour la deuxième fois dans un groupe où elles faisaient pourtant office de favorites. Acculées par la défense brésilienne, les filles de Jan Pytlick ont subi une Deonise Cavaleiro en grande réussite (7/9) sans pouvoir répliquer. Fermées à double tour, les cages de Barbara Arenhart (17 arrêts, 49%) n’ont pas porté chance aux habituelles tireuses danoises qui ont du se rabattre sur les ailes pour trouver le chemin des filets. Une déroute de plus donc pour les Scandinaves qui ne se sont pas rendu la tâche facile : elles affronteront le Monténégro en huitièmes de finale … Danemark-Brésil, 18-23 (9-14).

Les Bleues : le retour des patronnes

Dominées durant toute la première période, les Françaises ont gardé la tête hors de l’eau grâce à une Amandine Leynaud infranchissable (43% d’arrêts sur le match) et une Alexandra Lacrabère des grands jours (8/10). En difficulté à l’aile, ça passe à 9m pour les Bleues, menées par Gnonsiane Niombla toujours aussi impressionnante. Sous l’impulsion de Eun Hee Ryu et Jihae Jung (6 buts chacune), les Coréennes vont pourtant tenir les rênes du match et résister jusqu’à la 43ème minute (17-14). Manque de profondeur de banc mais surtout révolte tricolore : Allison Pineau va prendre le relais de Lacrabère et initier un 4-0 pour recoller au score. Les Coréennes sont perdues : enterrées par la base arrière française qui avait tant brillé au Brésil, elles finissent par lâcher tant physiquement que mentalement. Une belle opération pour les Bleues qui terminent premières de leur groupe : elles affronteront le Japon dimanche en huitième de finale, un adversaire abordable pour des Françaises dont la jauge de confiance est au maximum. France-Corée du Sud 27-22 (11-10).

Insubmersible Katrine Lunde …

Loin d’impressionner en attaque, la Norvège s’est laissée malmener pendant 60 minutes par des Polonaises qui voulaient en découdre. Karolina Semeniuk-Olchawa s’est fait plaisir en première mi-temps, n’ayant que Linn Sulland en face pour l’imiter au tir. Discrète depuis quelques mois, l’arrière norvégienne en proie au doute semble sur la bonne voie : malgré une efficacité mitigée, elle assure aux côtés de Nora Mørk et Heidi Løke, la plupart des buts scandinaves de la soirée. La différence s’est jouée dans les cages : Kinga Byzdra (0/6) s’est heurtée à une monstrueuse Katrine Lunde, à 56% d’arrêts (20 sur 36 tirs). Comme la France, la Norvège termine première de son groupe, invaincue : les deux nations se retrouvent ainsi dans la même partie de tableau. Pas de finale franco-norvégienne cette année, donc.  Norvège-Pologne, 23-18 (13-10).

Les autres matchs : Roumanie-Rép. Tchèque, 29-23 (14-7), Serbie-Chine, 32-18 (19-10) ; Angola-Espagne, 21-30 (10-14) ; Tunisie-Australie, 24-15 (12-8) ; Japon-Algérie, 33-23 (16-12) ; Argentine-Paraguay, 25-15 (13-5) ; RD Congo-Rép. Dominicaine, 23-22 (15-13) ; Monténégro-Pays-Bas, 27-25 (14-18).

Les résultats complets

Classement général (en gras, les qualifiés selon l’IHF)

 

Groupe A

  Vict.

   Nuls

   Déf.

  Diff.

 Points

France

5

0

0

+45

10

Monténégroaaaaaa

4

0

1

 +43

8

Corée du Sud

3

0

2

+41

6

Pays-Bas

2

0

3

+26

4

RD Congo

1

0

4

-69

2

Rép. Dominicaine

0

0

5

-86

0

Groupe B

  Vict.

 Nuls

  Déf.

  Diff.

 Points

Brésil

5

0

0

+40

10

Serbie

4

0

1

+35

8

Danemark

3

0

2

+39

6

Japon

2

0

3

+5

4

Chine

1

0

4

-54

2

Algérie

0

0

5

-65

0

 

Groupe C

  Vict.

   Nuls

   Déf.

  Diff.

 Points

Norvègeaaaaaaaaa

5

0

0

+52

10

Espagne

4

0

1

+39

8

Pologne

3

0

2

+46

6

Angola

2

0

3

+12

4

Argentine 

1

0

4

-39

2

Paraguay

0

0

5

-110

0

Groupe D

  Vict.

 Nuls

  Déf.

  Diff.

 Points

Hongrie

5

0

0

+36

10

Allemagne      

4

0

1

+36

8

Roumanie

3

0

2

+29

6

République tchèque

2

0

3

+9

4

Tunisie

1

0

4

-13

2

Australie

0

0

5

-97

0

Le programme des huitièmes 

Dimanche 15 : Allemagne-Angola, Danemark-Monténégro, Pologne-Roumanie, France-Japon.

Lundi 16 : Hongrie-Espagne, Brésil-Pays-Bas, Norvège-République tchèque, Corée du Sud-Serbie.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :