mardi 11 septembre 2018

PUBLICITÉ

LFH – Nantes battu à domicile

Après 3 journées de LFH, Nantes ne réussit pas le départ escompté et a été défait pour la 2e fois de la saison face à Besançon ce week-end.

Nantes se cherche, Besançon trouve… le chemin des cages

Le début de rencontre est sous tension, les deux équipes se valent et le score est serré. L’ESBF prend rapidement l’ascendant en provoquant la défense nantaise et en obtenant des jets de 7 mètres, habilement transformés par sa capitaine Alice Lévèque (8/9). Le jeu est rapide et percutant, la liaison entre demi-centre et pivot est exploitée à son maximum. Logiquement Besançon se démarque à l’issue du premier quart d’heure (5-9). Nantes réagit et coupe cette liaison, cependant les fautes concédées et les penaltys obtenus par les Doubistes sont toujours rentables.

Les quelques beaux arrêts de l’ancienne bisontine devenue nantaise Catherine Gabriel ne changent pas la donne. Besançon continue sa progression et conforte son avance (8-12, 21e). Le NAHB renforce sa défense mais décidément rien n’y fait ce soir. Les joueuses de Raphaëlle Tervel foncent et sont en pleine réussite ! Pour exemple, même en difficulté, les bras des arbitres levés, il ne reste que quelques passes possibles, elles trouvent une ouverture en réalisant un magnifique kung-fu à la limite du refus de jeu. A la mi-temps, les Roses pointent à 4 longueurs derrière (13-17).

Besançon trop solide pour Nantes ce soir

L’ESBF enfonce le clou de retour des vestiaires avec un nouveau départ canon. Le NAHB désarçonné, perd des ballons, manque le cadre et voit son adversaire creuser l’écart : +8 dès la 34e minute (13-21). Besançon continue d’engranger des points grâce aux penaltys réussis de sa capitaine et au bras efficace de Lara Gonzalez (8/9). Nantes tente de réagir notamment avec de belles réalisations d’Alexandrina Barbosa (6/7 – photo), en forme pour ce match, et revient à +4 à la 42e minute (18-22).

Mais Besançon tient bon et peut compter sur sa gardienne Roxanne Franck qui écœure les nantaises pendant cette seconde mi-temps (6/18 au total), 20-27 à 9 minutes de la fin. Les ligériennes tentent bien de revenir une dernière fois, poussées par les efforts conjoints de Kalidiatou Niakaté (4/5) et Paule Baudoin (4/7), mais la coach de l’ESBF Raphaëlle Tervel, casse le rythme en plaçant intelligemment son temps mort (24-28, 56e).

Besançon est resté solide et a su construire son score petit à petit sans être réellement inquiétée par une équipe nantaise qui cherche encore des stratégies gagnantes. En conclusion, victoire logique pour le BSB (26-32).

Avec un seul succès  en trois matchs, Nantes pointe à la 9e place du classement avant un autre gros match face à Brest ce mercredi pour le compte de la 4e journée.

Photo fournie par Philippe Padioleau.

Comments are closed.