My Twitter Feed

jeudi 17 octobre 2013

PUBLICITÉ

LFH – Metz toujours maître en son pays

La 6e journée de LFH s’est terminée hier soir avec deux rencontres. Deux chocs, un en haut de tableau, un en bas. Résumé complet de la 6e journée.

Fleury 29-22 Issy Paris

Dans une rencontre à laquelle nous avons assisté, nous avons vu un ténor prendre le dessus sur un outsider qui a joué malheureusement pour lui à deux vitesses. Privé de nombreuses cadres (dont Mariama Signaté, Angélique Spincer et Coralie Lassource, 3 internationales), Arnaud Gandais a du faire ce qu’il pouvait. Mais le niveau de son banc de touche à fleureté avec le néant face à une équipe au complet.  Frédéric Bougeant se permettait en effet de pouvoir choisir qui allait jouer ou non et de laisser en tribune Katty Piejos notamment. Cette différence de niveau est confirmée par le nombre de buteuses franciliennes, 4 seulement. Avec Karolina Zalewski-Gardoni et Lesly Briémant à 1 but, cela montrait donc que les Lionnes n’ont pu compter que sur leur duo de norvégiennes Bredal (8) – Mordal (12). A noter dans cette rencontre le nombre incroyable de penaltys sifflés. De l’avis général, il semble que plus de jets de 7m ont été accordés aux deux équipes que de coups francs à 9m.

Nantes 34-27 Nîmes

Nantes a enfin décroché sa premièer victoire en LFH, et qui plus est contre un concurrent direct pour les play-downs. Nîmes qui affiche un niveau inquiétant cette saison n’a pu compter que sur Jericek (9 buts). Et malgré ses 27 buts encaissés, ce qui montre que les défenses n’étaient pas au rendez-vous, Nantes s’en sort notamment grâce aux 18 arrêts de sa gardienne Tomasevic avec 44% de réussite dans la cage. Cette victoire permet à Nantes de passer à la 8e place.

Toulon 30-26 Nice

Dans ce derby azuréen, c’est certainement l’expérience qui a parlé. Après plusieurs saisons en LFH, les joueuses de Thierry Vincent ont pu compter sur une Audrey Deroin des grands soirs à son aile avec ses 8 buts. Mais également sur le retour détonnant de congés maternité de Christianne Mwasesa qui avec 78% de réussite (7/9) a elle largement signé son retour sur le terrain. Nice n’a pas pu compter comme d’habitude sur Arslanagic (4/8 seulement) et Filipovic, malgré ses 8 buts (47% seulement), n’a pas pu faire grand-chose. Car en face, il y avait Aussi Alexandra Bettachini dans un très grand soir avec ses 24 arrêts (49%).

Metz 35-19 Le Havre

Si Metz a du mal au niveau européen, ce n’est pas le visage qu’ont montré les Dragonnes ce mercredi. Face au Havre, équipe en forme de ce début de saison, les joueuses de Sandor Rac ont montré qu’elles étaient toujours au niveau français. Avec une Ranikova à 52% d’arrêts (17/33) et un quatuor Prudhomme (5 buts)-Kanto (5)-Baudouin-(6)-Broch(5), Metz a logiquement dominé des Ciel et marines qui ont cruellement manqué d’efficacité : 33% de réussite seulement avec 19 buts sur 57 tirs. A noter que la jeune Dangueuger qui remplaçait Glauser (blessée) et Pierson (burn out) est entrée en jeu pour ses premières minutes dans une cage de LFH et qu’elle s’en est bien sortie avec 5/8 soit 63% d’arrêts.

Besançon 27-33 Mios Biganos-Bègles

Mios a enfin réalisé un bon coup dans cette LFH et cette première victoire à l’extérieur permet aux girondines de souffler un peu au classement. Dans une rencontre qu’elles n’ont maîtrisé qu’en seconde période, les joueuses d’Emmanuel Mayonnade ont pu largement compter sur les 11 buts d’Alexandra Lacrabère. En face, l’essentiel de buts doubistes ont été marqué par le trio Alonso-Pop Lazic-Dupuis avec 7 buts chacune.

Résultats / Classement

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :