lundi 15 janvier 2018

PUBLICITÉ

LFH – Besançon surprend IPH, Le Havre se relance

Étalée entre mercredi et samedi, la 14e journée de Ligue Féminine de Handball a vu Issy Paris concéder le nul face à Besançon. Le trio de tête composé de Metz, Brest et Nice n’a pas flanché. Grâce à sa victoire sur Chambray, Le Havre peut encore croire aux play-offs.

Issy Paris 26-26 Besançon

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour les Lionnes. En jouant mercredi après-midi à 14h dans une salle Pierre de Coubertin qui a frôlé les 4000 spectateurs présents grâce à l’entrée gratuite, IPH ne pensait pas certainement pas concéder le nul. Avec un petit but d’écart à la mi-temps, les deux équipes pouvaient tout imaginer lors du second acte. Besançon a même cru tenir la victoire entre ses mains : àprès être revenues à 23 partout à 8 minutes de la fin, les Doubistes ont pris l’avantage pour mener 25-23 puis 26-24. Si les joueuses d’Arnaud Gandais revenaient au score à 2 minutes de la fin, plus aucune des deux équipes n’a été ensuite en mesure de s’imposer.

Brest 33-22 Bourg de Péage

Face au promu, Brest a fait valoir son statut et n’a pas tremblé une seule seconde en prenant les devants d’entrée de jeu. Avec 8 buts d’écart à la mi-temps (17-9), les Bretonnes s’étaient déjà mis à l’abri d’un retour des Drômoises. C’est Louise Sand, internationale suédoise, qui a été la plus prolifique avec 7 buts inscrits.

Toulon St-Cyr 26-25 Dijon

Les ReBelles se sont faites peur ! Fidèles à leur habitude d’inconstance, et alors qu’elles avaient atteint la pause avec 7 longueurs d’avance (18-11), elles ne l’ont emporté que d’un seul but ! Les Artistes se sont rebellées elles aussi en seconde période. Avec ses 6 buts, Martina Skolkova a emmenée dans son sillage Dyenaba Sylla et Sarah Paulsen (5 buts chacune). Cette dernière aurait même pu inscrire le but égalisateur à 20 seconde de la fin mais son échec a condamné Dijon à une nouvelle défaite. Dommage, un point marqué par les Bourguignonnes aurait été très précieux.

Nantes 22-26 Nice

Nice signe la seule victoire à l’extérieur de cette journée et marque une fois de plus les esprits. Avec les 6 buts de Noémie Lachaud et les 39 % d’arrêts de Marija Colic, les Aiglonnes l’ont emporté sans jamais être inquiétées durant toute la rencontre. Surtout, cette victoire à l’extérieur tient IPH et Nantes à bonne distance du podium.

Le Havre 28-26 Chambray

Les Normandes obtiennent une victoire précieuse face à un concurrent direct et se relancent dans la course aux play-offs. En revenant à seulement 2 points de leur adversaires du jour qui occupe la dernière place qualificative, les Havraises ont fait une belle opération. Le duo Jessica Diaz – Monika Rajnohova a fait mal avec 15 buts à elles deux. En face, toujours aussi impressionnante, Szimonetta Planeta a inscrit à elle seule la moitié des buts de son équipe, 13, mais cela n’a pas suffit.

Metz 33-28 Fleury

Metz reste inarrêtable. Avec une première mi-temps de très haut vol et un écart de 8 buts à la pause (20-12), les Dragonnes avaient déjà marqué au fer rouge les Panthères qui n’ont tout de même rien lâché en seconde période pour réduire l’écart, notamment grâce aux 10 réalisation de Melissa Agathe. Avec 9 buts, Ana Gros est bien de retour elle aussi à son meilleur niveau.

Au classement, Metz reste donc leader devant Brest et Nice qui creuse un petit écart sur Issy Paris et Nantes. Fleury et Besançon ne pointent qu’à 2 points derrière et restent bien placés pour participer aux play-offs. Avec 4 longueurs de retard, Chambray n’a pas sa place d’assurée et reste toujours sous la menace de Toulon, du Havre et même mathématiquement de Bourg de Péage. Dijon, toujours pénalisé par 5 points de suspension reste lanterne rouge.

Le classement interactif.

Photo fournie par G2elles photographies.

Comments are closed.