lundi 14 octobre 2013

PUBLICITÉ

LDC Handball – Deuxième journée

Suspense relancé dans les groupes A et B alors que Metz sombre dans le C. Bonne surprise dans le groupe D où Skopje et Larvik risquent de se disputer la première place. Si la qualification semble facilement acquise pour Győr, tout est encore possible ailleurs.

Groupe A

HCM Baia Mare – Győri Audi ETO KC : 21-33 (10-16)

Aucun souci pour Győr qui surclasse encore une fois son adversaire et tue tout suspense pour la première place du groupe. Malgré un match de qualité, les Roumaines n’ont rien pu faire face à une Heidi Løke au sommet de son art (9 buts inscrits), portée par une base arrière toujours aussi redoutable (Görbicz et Amorim à 6 chacune). L’attaque de Baia Mare aura tout de même poussé les championnes à développer une défense très rugueuse (3 cartons, 5×2’, 7 pénaltys concédés) et augure le meilleur pour la suite.

Hypo Niederösterreich – Thüringer HC : 29-23 (14-13)

Il en aura fallut du temps, aux Brésiliennes (oui il y en a beaucoup dans ce club Autrichien), pour se détacher des Allemandes : les co-équipières d’Alexandra Do Nascimento, exceptionnelle encore une fois, ont du attendre les toutes dernière minutes pour définitivement enterrer leurs adversaires. Le banc paraît limité du côté des Allemandes qui comptent essentiellement sur des exploits personnels des excellentes Frey et Barbosa pour se maintenir à flots. Le match qui opposera Hypo à Baia Mare pourrait déjà être décisif pour la deuxième place du groupe qui sera très disputée.

Groupe B

MKS Lublin – FC Midtjylland : 24-25 (14-13)

L’exploit n’était pas loin. Menées à la pause, les Danoises de Midtjylland ont tout donné pour aller chercher Lublin, pourtant facilement surclassé la semaine passée par Budućnost. Décontenancées par la portière bulgare, Ekaterina Dzukheva Mihaylova, insolente de réussite et portée par le public, les filles d’Inge Sörensen ont douté, jusqu’à se faire mener de 3 buts en milieu de deuxième mi-temps. Sauvées par une Stine Jörgensen en pleine réussite (8 buts), les Danoises l’emportent sur le fil et prennent la tête d’un groupe qui réserve encore bien des surprises, à l’image d’Alina Wojtas, la grande arrière-gauche polonaise, qui pourrait surprendre par la suite.

FTC-Rail Cargo Hungaria – Budućnost : 27-25 (13-13)

Ca se sera joué dans un mouchoir de poche pour les Hongroises, bien décidées à se racheter, à domicile, après être passées complètement à côté de leur premier match. En muselant Dragana Cvijić et Milena Knežević, elles ont réussi à limiter les buts encaissés pour finalement s’imposer, dans le money-time, portées des supporters déchaînés et une seconde gardienne précieuse. Budućnost s’est heurté à une défense sévère et n’a trouvé des solutions qu’à 9m via Neagu ou sur l’aile droite par Radmila Petrović, impériale. Sous le regard de quelques joueuses de Győr, Fradi s’impose dans la douleur, face à une équipe qui pourrait revenir très vite au plus haut niveau.

Groupe C

HC Leipzig – RK Krim Mercator : 23-27 (10-13)

Kudlacz encore brillante pour Leipzig qui se casse les dents sur le Krim Mercator qui ne lâche rien malgré ses difficultés à s’imposer sans souffrir. Les recrues internationales peinent à s’imposer dans le jeu slovène qui s’est surtout appuyé sur Barbara Lazović ou Katarina Krpež alors qu’en face, Susann Müller, qui avait porté les Slovènes jusqu’au tour principal l’an dernier avant de rentrer en Allemagne, a pris le jeu à son compte en en devenant une pièce maîtresse. Décisive, Andrea Penezić n’a pas fait dans le détail en bombardant à 9m en fin de match pour assurer la victoire : à moins de perdre contre Metz à domicile, ce qu’on n’imagine difficilement, les demi-finalistes de l’an passé devraient atteindre l’étape suivante sans peine.

IK Sävehof – Metz Handball : 32-30 (15-19)

Difficile de savoir quelle équipe a été la plus surprise de la prestation du Metz Handball tant le match lui paraissait acquis. Avec une excellente première mi-temps des ailières, Paule Baudoin et Ailly Luciano, ou encore de Grace Zaadi, en pleine réussite cette saison, les Messines menaient de 5 buts à 20 minutes de la fin, avant d’encaisser un 6-0 qui reste encore inexpliqué. Le temps-mort de Sandor Rac n’a pas suffit à stopper l’hémorragie, ni Ida Oden qui en a profité pour faire exploser son compteur personnel (11 buts). Plus que d’Andryushina, c’est de plus de constance dont ont besoin les Dragonnes : rien n’est perdu, l’équipe a souvent montré des sursauts d’orgueil sous la pression, mais la mission paraît tout bonnement impossible dans les conditions actuelles.

Groupe D

WHC Vardar SCBT – Larvik : 27-27 (12-15)

C’est peut-être un match de très haut niveau qu’il manquait au Vardar Skopje pour commencer à s’organiser. Menées par un Larvik sévèrement handicapé par l’absence de Cecilie Leganger dans les buts, les Macédoniennes ont su réagir en s’appuyant sur les parades décisives d’Irina Suslina, impériale en deuxième mi-temps. Systématiquement en retard en défense, les joueuses de Skopje ont laissé la machine norvégienne se mettre en place : très vite menées de 5 buts, elles ont réajusté le tir après un premier temps-mort posé par Indira Kastratović. Efficaces sur les ailes, elles ont su profiter des difficultés de Gro Hammerseng-Edin ou Linn Sulland, pas vraiment dans leur match, pour imposer un jeu encore fébrile, porté par Andrea Lekić ou Allison Pineau. Véritable thriller sur la fin, le match a vu Nora Mørk, de retour après deux saisons passées à lutter contre les blessures, soutenir son équipe à deux bras et accrocher le nul dans les dernières secondes. Si les deux équipes se qualifieront sans peine pour le tour principal, elles pourraient y réserver bien des surprises, bonnes comme mauvaises.

HC Podravka Vegeta – Balonmano Bera Bera : 29-18 (14-7)

Victoire aisée pour les Croates face à Bera Bera : les deux petits poucets du groupe D ont tout à gagner dans cette Champions League et risquent de s’écharper pour aller chercher la 3ème place, synonyme de reversement en Coupe des Coupes. Avantage donc à Podravka et son impressionnante arrière-droite serbe, Jelena Živković (9 buts).

Comments are closed.