lundi 15 avril 2013

PUBLICITÉ

Györ premier qualifié pour la Finale de LDC Hand

Le Györi ETO KC avait quitté Bucarest samedi 6 avril avec deux précieux buts d’avance. L’équipe était donnée favorite pour remporter le second match à domicile. Mais les roumaines de Valcea avaient une carte à jouer et s’y sont employées avec une ferveur qu’on aurait voulu voir avant dans cette Ligue des Champions. Elles ont mené la danse pendant les 53 premières minutes de la partie. Puis l’ogre hongrois a fait parler son expérience.

Surprise d’entrée de jeu, l’équipe de Györ va subir les attaques inspirées de Valcea, essentiellement au pivot et sur la base arrière. Au bout d’un quart d’heure de jeu, les roumaines mènent déjà de 3 buts (4-7) et sont virtuellement qualifiées. L’écart va rester similaire tout au long de la partie (10-14 à la mi-temps).

A 7 minutes de la fin du match, Valcea mène de 5 buts (19-24) et tient toujours sa qualification tant l’écart est important. Le public roumain jubile mais les hongroises ne lâchent rien, à l’image de l’ambiance qu’elles auront créée tout au long du match : sur un tir raté de Katarina Bulatović, peu inspirée tout au long de cette partie (un seul but et 3 pénaltys marqués), Katrine Lunde relance sur Heidi Løke seule en contre-attaque, le public explose.

S’en suit un mauvais ballon de Bradeanu sur le pied de sa pivot : l’attaque placée suivante permet à Jovanka Radičević de réduire l’écart. Temps mort roumain : mot d’ordre, contrôler les pivots. Mauvaise réception d’Allison Pineau, la balle est rendue aux hongroises et Jovanka Radičević fait encore parler son bras gauche. Elle harangue la foule, le score est désormais le même qu’à l’aller, 22-24. Il reste 4 minutes à jouer. Nouvel arrêt de Lunde (sur un tir de Bulatović), Lekić fait un mauvais choix : la balle est roumaine et il reste 3 minutes. Un pas de trop pour Bulatović permet à Györ de récupérer la balle alors que la salle entière est debout : Lekić décroche un pénalty. Alors qu’on attendait Anita Görbicz pour tenter sa chance à ce moment clé, c’est Aniko Kovacsics, qui s’est révélée à la hauteur au match aller, qui se présente.

23-24. C’est le moment que choisit Bulatović pour inscrire son seul but de la partie. Heidi Løke montrera encore une fois qu’elle n’est pas l’une des meilleures pivots du monde pour rien en inscrivant l’acrobatique ultime but du match. En effet, la balle suivante sera perdue par Manea, visiblement trop pressée de s’en débarrasser : l’image d’Andrea Lekić embrassant le ballon récupéré symbolisera à elle seule tout l’enjeu de ce match. La dernière attaque hongroise est un échec mais qu’importe, Valcea ne l’emporte que d’un but et permet à Györ de se qualifier pour sa quatrième finale de Champions League. Avec l’espoir cette fois-ci, d’enfin repartir avec le trophée. Une chose est sûre, la Hongrie et la Roumanie ont passé une nuit agitée ce jeudi 11 avril.

Nos françaises n’auront pas été spectatrices de ce show : Raphaëlle Tervel a été la pièce maîtresse de la défense hongroise pendant toute la partie. Quant à Allison Pineau, elle aura été l’auteur d’un très beau match à la mène et au tir (5 buts). On regrettera amèrement le choix de Jakob Vestergaard, le coach danois de Valcea, de l’avoir remplacée dans les quelques dernières minutes par la locale Aurelia Bradeanu, passée à côté de son match, comme à l’aller (1 but à chaque match).

L’équipe de Györ rencontrera en finale, le vainqueur de l’autre demi-finale : Larvik. L’équipe norvégienne s’était inclinée à domicile (22-24) suite à un départ catastrophique (5-12 après 22 minutes de jeu). Résumé à suivre dans un second papier.

Le tirage au sort pour la finale aura lieu à Vienne ce mardi 16 avril pour déterminer qui de Györ ou de Larvik jouera le retour à domicile (week-end du 11-12 mai).

Comments are closed.