vendredi 14 décembre 2018

PUBLICITÉ

EHF Euro 2018 – Nzé Minko : « On était en totale confiance. »

Après une victoire d’anthologie contre la Serbie, Estelle Nzé Minko estimait que la force des Bleues, leur ADN, c’est d’aller chercher les « belles choses. »

Ça ne pouvait pas mieux se passer. Après des débuts un peu difficiles, après vous avez déroulé ?

Oui c’est vrai que ça s’est bien passé, on les a accrochées en début de match et on savait qu’il ne fallait rien lâcher sur le combat physique et que l’on gagnerait le match à l’usure car la vérité est que l’on ne jouait pas pour les mêmes enjeux aujourd’hui. Elles étaient déjà éliminées, nous, on jouait notre qualification donc forcement il fallait que ça se ressente à un moment donné du match dans l’intensité. C’est difficile de s’accrocher quand tu ne joue pas de qualification et que tu n’as pas d’enjeu, on souhaitait jouer sur cet aspect là pour que psychologiquement elles lâchent le match et c’est ce qui s’est passé lorsque l’on a pris le large en début de 2e mi-temps.

« C’est dans notre ADN, si on arrive à réaliser de belles choses c’est que l’on va toujours les chercher ! »

Aviez-vous fait une préparation particulière au regard des résultats des autres matchs dans ce groupe ? Olivier (Krumbholz) nous confiait que ça lui avait mis un petit coup de pression…

Ah oui il a dit ça ?! Ah on peut avouer alors !! (rires) On se dit toujours que quoi qu’il arrive, on a envie de gagner le match et de bien jouer collectivement, parce qu’avant une 1/2 finale, tu as envie de te sentir bien, d’avoir bien joué et d’être sereine pour partir en 1/2 finale. Là c’est bien, tout le monde a bien joué, tout le monde a fait un bon match, donc on est contentes. Après c’est vrai que c’était un peu bizarre au final quand on regarde les résultats dans la journée, tu te mets à compter, etc… C’est pas très bon pour ta concentration, chacun gère ça différemment. Moi perso, j’ai regardé les résultats, on espère toujours que ça va se faire tout seul mais en fait, non c’est pas comme ça que ça se passe. Il faut toujours aller chercher et nous, c’est dans notre ADN en Equipe de France, si on arrive à réaliser de belles choses c’est que l’on va toujours les chercher et y’a rien qui nous tombe dessus facilement, donc on est d’autant plus contentes de s’être qualifiées par nos propres moyens !

En seconde période, on avait l’impression que vous étiez littéralement en feu, que tout vous réussissait, vous l’avez également vécu comme cela ?

Oui on était en totale confiance, libérées de l’enjeu, ce qui nous a permis d’être en pleine réussite !

 

 

Comments are closed.