vendredi 21 février 2014

PUBLICITÉ

Coupe de la LFH – Quart : les gardiennes font passer leurs équipes

Sans surprise, les quarts de finale de la LFH ont vu les trois favoris et un outsider passer en demi-finale de la Coupe de la Ligue féminine de handball. Et ce grâce à ds gardiennes qui ont brillé ce jeudi.

Issy Paris Handball 36-32 Union Mios Biganos-Bègles

C’était le gros match de ces quarts de finale, celui entre le tenant du titre, et parmi les favoris à sa succession, et un outsider, toujours difficile à manœuvrer. Au final, c’est le tenant qui passe en demie et ce grâce à une nouvelle belle performance de sa gardienne Armelle Attingré (33%) et à un quintet exceptionnel Camara-Signaté (6 buts chacune) Briémant-Oftedal-Lassource (5 buts chacune). C’est en milieu de première mi-temps que les franciliennes ont créé l’écart passant de 7-7 à 13-8 en 5 minute soit une série à 6-1 ! L’UMB-B ne reviendra jamais à moins de 3 buts d’écart malgré les 6 buts d’Alexandra Lacrabère et les 5 buts de la Championne du Monde Brésilienne Samira Da Rocha.

HBC Nîmes 20-28 Metz Handball

A domicile et dans son antre des Arènes, difficile de vaincre face à Metz pour Nîmes, l’équipe en forme de ce début d’année 2014. Pourtant les gardoises ont bien tenus jusqu’à la mi-temps (10-11) avant de flancher au retour des vestiaires et de perdre progressivement le fil de la rencontre. Il faut dire que les messines ont bien été aidés par leur gardienne internationale Tchèque Barbora Ranikova et ses 57% d’arrêt (25/44) et les 7 but de Kritinia Lisevic. En face, Marion limal (7 but) et Nina Jericek (6 buts) se sont senties bien seule au scoring notamment avec le taux d’échec de Cindy Champion avec un faible 2 sur 10.

Nantes Loire Atlantique Handball 21-25 Fleury Loiret Handball

Petit Poucet, promu, et première fois en Coupe de la Ligue, Nantes y a pourtant cru pendant 55 minutes où à l’orée de la fin de la rencontre, Fleury ne menait que de deux buts 23-21. Mais sans marquer une fois dans les 5 dernières minutes et après avoir compté jusqu’à 7 buts de retard en début de seconde période, impossible de continuer à rêver et c’est bien Fleury qui passe en demie. Une victoire que Fleury doit aussi à ses gardiennes : la Brésilienne Darly Zoqbi de Paula avec ses 47% d’arrêt et Marion Callavé qui en retrouvant un peu e temps de jeu en jouant toute une mi-temps réalise un joli 32%. Pas de gros scoring pour Fleury mais encore une fois, Frédéric Bougeant a fait tourner en faisant entrer toutes ses joueuses et en voyant toute les joueuses de champs marquer.

Toulon Saint-Cyr Var Handball 32-28 Le Havre Atletic Club Handball

Toulon confirme sa bonne forme et Le Havre confirme son gros passage à vide. Après leur avoir ravi la 4e place en championnat, les varoises continue leur opération « sappage de morale » des Normandes en les éliminant en Coupe de la Ligue dès les quarts de finale. Privée de Jacqueline Oliveira jusqu’à la fin de saison, les Toulonnaises ont pu compter sur Alexandra Bettacchini et ses 28% d’arrêts quand les gardiennes Ciel et Marine sont totalement passées à coté. Et malgré les 7 buts de Stoiljkovic, les 6 de De Sousa et les 5 de Landre, le faible nombre de buteuses normande derrière n’aide pas quand les Toulonnaises peuvent s’appuyer sur les 9 buts de Laura Godefroy. Une victoire qui s’est dessinée dans les 5 dernières minutes puisqu’à la 24e Laurissa Landre égalisait à 27-27 partout pour les joueuses d’Aurélien Durrafrourg.

Le tirage des demies :

Dans la foulée des quarts, le tirage des demies à été effectué et nous offre donc un très beau programme avec Toulon-Metz et Issy Paris-Fleury.

18h, Demi-finale 1 : Issy Paris Hand vs Fleury Loiret HB (Sport + et Mirabelle tv)
20h, Demi-finale 2 : Toulon St-Cyr Var HB vs Metz HB (Sport + et Mirabelle tv)

Les réactions :

Arnaud Gandais (Entraineur Issy Paris Hand) :
« Ce fut un match difficile en défense. On n’a pas su tuer le match quand on en avait l’occasion mais la qualification est quand même là et c’est l’essentiel. Maintenant, place à l’ogre fleuryssois demain. Ça va être un bon match de travail pour nous. »

Emmanuel Mayonnade (Entraineur Union Mios Biganos-Bègles) :
« Le problème, c’est qu’on joue contre l’équipe la plus rigoureuse du Championnat et face à laquelle il également l’être et ne pas laisser d’opportunité. On fait un bon début de match, mais à un moment donné, on perd le fil, on s’enferme dans un comportement individuel défaillant, on sort du projet de jeu… On perd aussi trop de ballons. Issy a une très bonne qualité de passe, de transmission de balles, ça joue toujours juste… C’est là où l’écart se creuse. Il y a néanmoins eu de belles choses de notre côté. On sait ce qu’il nous reste à faire : bosser et ne pas baisser la tête ! C’est important de rester solidaires pour la dernière ligne droite avant les play-offs. »

Propos recueillis par leurs clubs respectifs.

Comments are closed.