lundi 25 janvier 2016

PUBLICITÉ

CDF Hand : Fleury tombe à Brest, les autres ténors passent

Lors du choc entre le leader de la LFH et le leader de la D2F, c’est bien Brest qui s’est imposé en huitième de finale de la Coupe de France de Handball. Ca passe pour Metz, Nice,Nimes, Issy Paris et Nantes.

Metz 29-19 Dijon

Metz n’a pas fait de sentiment au moment de rencontrer un autre club de LFH. Les Dragonnes n’ont rien laissé aux Artistes en menant 14-9 à la mi-temps. Les coéquipières de Léa Terzi ont pourtant fait jeu égal durant le premier quart d’heure. Mais avec trop peu de buteuses et des compteurs individuels qui n’ont pas dépassé 3 buts, difficile pour Dijon d’aller chercher une victoire en Lorraine.

Brest Bretagne 28-26 Fleury Loiret

C’est l’exploit de ces 8èmes de finale, et une sacrée revanche pour les Brestoises. D’abord parce qu’en quart de finale l’an dernier, elles avaient été balayées par les Panthères 41 à 29. Ensuite parce que Brest aurait dû bénéficier l’an dernier d’une place en LFH au lieu de feu l’UBB-MB et a donc prouvé qu’il y avait largement sa place. Privé d’Alexandrina Cabral Barbosa, Fleury se présentait tout de même avec ses meilleures joueuses et une Gnonsiane Niombla des grands jours avec 10 buts. Mais en face, nombreuses étaient les anciennes panthères comme Nelly Carla Alberto ou Marta Mangué qui a scoré 7 fois face à ses anciennes coéquipières. Et avec une Déborah Dangueuger qui a brillé, les Bretonnes se sont permises de mener durant toute la rencontre et même de compter 4 buts d’avance à la mi-temps (17-13). Pour Fleury, c’est une défaite surprise et amère (selon un article de nos confrères du Télégramme, Fred Bougeant a même refusé de s’exprimer après la rencontre), et ce sera un titre en moins à jouer cette saison. Mais cela aura le mérite d’alléger un calendrier très fourni.

Rochechouart St Junien 29-46 Nice

Logique respectée entre St Junien et Nice. Simple pensionnaire de Nationale 1 (3e niveau), les joueuses du Limousin n’ont rien pu faire face aux Aiglonnes bien emmenées par un duo Alex Lacrabère-Aissatou Kouyaté respectivement auteures de 9 et 8 buts. Nice n’a pas flanché une seconde. Un écart qui s’est surtout fait sur la durée de la rencontre puisqu’à la mi-temps, les coéquipières de Nikolina Lutovac, elle aussi à 8 buts, n’étaient en retard que de quatre longueurs (16-20). Mais les azuréennes ont ensuite passé la seconde pour gagner la deuxième période 26 à 9 !

Stella St Maur 24-25 Toulon St Cyr Var Handball

Les varoises en déplacement en région parisienne ont joué avec le feu. Face à une équipe de D2F seulement 9ème de son championnat, les joueuses de Thierry Vincent se sont certainement faites peur en rejoignant les vestiaires sur un score nul à la mi-temps (13-13). Il aura fallu une Sanne Van Olphen des grands jours avec ses 8 buts dont la moitié en seconde période, et des séries pour que Toulon se mette à l’abri et mène de deux buts 25-23 à 3 minutes 46 de la fin.

Plan de Cuques 20-0 Yutz

Le choc entre équipes de D2F n’a pas eu lieu suite au forfait du club lorrain. En effet, un long déplacement dans le sud étant déjà coûteux, la direction du club a estimé qu’en cas de succès, il faudrait éventuellement encore se déplacer pour le prochain tour début février. Pis, dans un entretient accordé au Républicain Lorrain, le Président du club mosellan, Francis Manneau, estime que ce quart de finale (hypothétique donc) n’aurait de toute façon pas pu être joué puisque le 3 février est en milieu de semaine et que le club n’a que six joueuses professionnelles. « Les autres sont étudiantes. Je n’aurais jamais pu aligner une équipe complète en milieu de semaine. » Voilà qui va certainement remettre en cause le calendrier de cette Coupe et la situation des « petits » clubs dont les effectifs ne sont pas entièrement pros.

Nîmes 27-22 Besançon

Pas de surprise au Parnasse où les Indomptables, parmi les favorites de cette Coupe de France, se sont imposées contre Besançon. Pourtant, les doubistes ont joué leur chance à fond en menant en première période à la fin de laquelle Chloé Bulleux a dû égaliser (9-9) avant de rentrer aux vestiaires. Mais c’était sans compter sur une Nina Jericek combative qui a débuté la seconde période par un 3-0 à elle seule et qui a scoré 5 des ses 7 buts durant cette 2ème mi-temps.

Vaux en Velin 24-33 Nantes

Pas de surprise non plus avec la large victoire Nantaises en banlieue lyonnaise. Arrivé à la mi-temps sur un score de 13-22, difficile pour le club de nationale 1 de rivaliser. Les nantaises n’ont eu qu’à assurer en seconde période. Pauline Coatanea termine le match avec 8 buts.

Chambray Touraine 23-29 Issy Paris Handball

Sophie Herbrecht retrouvait ce dimanche un de ses anciens clubs. La capitaine tourangelle n’a cependant rien pu faire malgré ses 5 buts. Si les locales ont dominé les 40 première minutes, il a fallut un sursaut des Lionnes pour se qualifier. Le retour de Marija Jovanovic sur les terrains a fait mal, 6 buts pour elle, tout comme Coralie Lassource (photo) qui scorent donc 12 buts à elles 2. Toutes les joueuses de champs ont marqué sauf Déborah Lassource. Même Armelle Attingré s’est permise de scorer le dernier but de la rencontre. En revanche, Issy Paris Hand a perdu sa pivot Sofia Fehri, gravement blessée au genou et transportée dans la foulée à l’hôpital de Tours pour des examens.

Poster un commentaire