dimanche 9 février 2014

PUBLICITÉ

CdC – Pas d’exploit pour Metz qui s’incline logiquement en huitièmes

Incapables d’élever leur niveau de jeu, fébriles face à des adversaires un ton au-dessus, les Messines ont subi le match retour de leur huitième de finale de Coupe des Coupe. Et sortent logiquement de la compétition.

Des débuts pourtant encourageants

En rendant Postnova muette, les Messines ont pu rester dans la partie et même prendre l’ascendant à la 18ème (8-7). Ana Gros est alors efficace à 9m et Barbora Ranikova présente devant le but : le jeu messin est pourtant lent, trop lent pour inquiéter le secteur central russe. Les occasions de surprendre l’adversaire, qui font d’habitude le succès du jeu jaune et bleu, sont gâchées par des temporisations inappropriées. Avant la pause, les passes approximatives des joueuses de Sandor Rac sont punies dans la foulée : bourreaux du jour, Anastasia Lobach et Anna Vyakhireva prennent un malin plaisir à creuser l’écart (12-15 à la mi-temps). Avec une avance de 7 buts acquise à domicile, l’armada de Zvezda rentre au vestiaire sereine, avec déjà plus d’un pied en quarts.

Des Messines qui se réveillent une fois le rêve envolé

Pression de l’enjeu ? Adversaire nettement supérieur ? On ne saura jamais ce qui aura amené le leader du championnat français à rendre une copie aussi brouillonne. Les passes mal assurées des unes répondent à une Kristina Liščević qui persiste à ne pas prendre ses responsabilités à 9m, la réponse est cinglante : à la 45ème minute, Zvezda a pris le large (17-26) et Alexander Revva peut ménager son effectif. D’ores et déjà éliminées, les Messines se surprennent alors à trouver aux ailes, les solutions qui leur ont tant manqué jusqu’alors. Devant leur public venu en nombre pour encourager un exploit, elles parviennent à sauver l’honneur en s’inclinant que d’un but (26-27). Si indéniablement Zvezda reste un grand club, le Metz Handball de ce huitième de Coupe des Coupes ne possédait pas le niveau européen.

Du souci à se faire

S’il est difficile de reprocher quoi que ce soit à la prestation d’Ana Gros ou à celle de Paule Baudoin sur ces deux confrontations, certaines cadres devront réagir dans les semaines à venir. Eliminées par Nice en Coupe de France, Metz n’a maintenant plus que deux opportunités pour éviter la même saison blanche qu’il y a deux ans. Si on attend davantage de la part de la base arrière, on aimerait aussi ne plus assister aux performances fantomatiques de joueuses indispensables comme Yvett Broch, Lara Gonzales ou Grâce Zaadi. Il faudra pour ça réagir très vite puisque les Arènes accueilleront Nîmes le 20 février pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue …

Metz Handball (France) – Zvezda Zvenigorod (Russie) : 26-27 (12-15).
Les Arènes (Metz, France), 4500 spectateurs.

Metz : Barbora Ranikova (6 arrêts), Déborah Dangueuger, Gervaise Pierson (1 arrêt) – Ana Gros (7), Nina Kanto (2), Ailly Luciano (2), Lara Gonzales Ortega, Ekaterina Andryushina (2), Marie Prudhomme (2), Paule Baudoin (7), Yvett Broch, Chloe Bulleux, Kristina Liščević (3), Grâce Zaadi (1), Tamara Horacek, Deborah Kpodar. Suspensions : 4 x 2 min. Entraîneur : Sandor Rac.

Zvenigorod : Alexandra Petrukhina, Regina Yakupova (2 arrêts), Maria Sidorova (12 arrêts) – Anastasia Lobach (6), Ljudmila Postnova (3), Liliya Artsiukhovich (2), Yana Uskova (2), Julia Khavronina (1), Anna Vyakhireva (7), Ekaterina Marennikova (4), Irina Antonova (1), Natalia Chernova, Victoria Klimantceva (1), Oxana Koroleva, Nadezda Potapenko. Suspensions : 5 x 2 min. Entraîneur : Alexander Revva.

Comments are closed.