dimanche 24 mai 2015

PUBLICITÉ

Un premier test réussi pour les Bleues

Les Bleues accueillaient la Russie à Châteauroux pour le premier match de préparation avant le mondial canadien. Et grâce à un doublé de Gaëtane Thiney, elles s’assurent une nouvelle victoire et continuent de faire le plein de confiance.

Il est difficile de se rendre compte où en sont exactement les Bleues à 2 semaines du début du mondial, puisque Philippe Bergeroo a volontairement laissé les joueuses parisiennes au repos et a décidé d’aligner une équipe totalement remaniée, à l’image de la défense où seule Wendy Renard, la capitaine, est titulaire. L’entraineur se repose tout de même sur son duo d’attaque, composé d’Eugénie Le Sommer (meilleure joueuse de D1) et Gaëtane Thiney, ainsi que sur le retour de Louisa Necib, la meneuse des Bleues.

Ces changements n’empêchent pas l’équipe de France de commencer fort, après deux minutes de jeu et une première offensive, Thiney s’y reprend à deux fois pour ouvrir le score. Les Bleues ne pouvaient pas mieux commencer le match. Cependant, malgré la supériorité technique de l’Equipe de France, un manque d’automatisme entre les joueuses se ressent.

Et c’est contre le cours du jeu, puisque l’Equipe de France avait totalement la possession du ballon, que les Russes vont égaliser, pour leurs première incursion dans la surface adverse. En effet, suite à un petit cafouillage sur la droite, Renard perd le ballon, et la joueuse russe peut centrer pour sa coéquipière Terekhova. M’Bock est trop courte pour couper sa trajectoire et Céline Deville trop avancée ne peut empêcher l’égalisation (26’). Ensuite, une passe en retrait de M’Bock mal assurée aurait pu coûter cher, mais les françaises ont finalement pu éviter le pire face à ces Russes malhabiles.

Les Bleues se sont créées quelques occasions, Elodie Thomis avait même effacée la gardienne adverse, mais elle était trop déséquilibrée pour reprendre correctement et est contrée par une défenseur adverse. Thiney réalise un bel enchaînement contrôle-frappe, qu’arrête la gardienne. Elle trouve ensuite Le Sommer, qui se débarrasse de la défense mais bute sur la gardienne. Quant au coup franc de Nécib, il passe de peu au dessus de la transversale. A la mi-temps le score est donc de un partout (1-1).

Au retour des vestiaires, Bergeroo opère deux nouveaux changements, Camille Abily et Claire Lavogez entrent en jeu. Et les Bleues continuent sur le même rythme, la possession du ballon est en leur faveur. Elodie Thomis, qui avait loupé de nombreuses passes en première période, et pas toujours fait les bons choix, se révèle bien plus à l’aise. Trouvée dans la profondeur, elle fait parler toute sa vitesse et permet à la France de se procurer de nouvelles occasions. Et c’est elle qui sert Thiney pour son doublé (57e). Même si le score en restera là (2-1), les Bleues enregistrent une nouvelle victoire et l’entraineur aura pu réaliser de nombreux tests face à des Russes peu inquiétantes. il a même choisit d’offrir du temps de jeu à des réservistes, qui ne participeront pas à la coupe du monde : Clarisse Le Bihan, Marina Makanza, Vivianne Asseyi, Charlotte Bilbaut.

France 2 – 1 Russie

Buts :
France : Thiney (2e et 57e)
Russie : Terekhova (26e).

France : Deville – Soyer, Butel, Renard, Mbock – Thomis (Asseyi, 85e), Henry (Abily, 46e), Bussaglia (Bilbaut, 79e), Necib (Makanza, 79e) – Le Sommer (Lavogez, 46e), Thiney (Le Bihan, 62e).

Russie : Todua – Dmitrenko (Kipiatkova, 88e), Tsybutovich, Gordeeva, Orlova (Makarenko, 46e) – Kozhnikova (Medved, 56e), Kostyukova – Sochneva (Korokvina, 64e), Bessolova, Terekhova – Chernomyrdina (Pantyukhina, 88e).

Comments are closed.