jeudi 4 août 2016

PUBLICITÉ

Rio 2016 – Foot : Les Bleues cartonnent d’entrée

Pour son premier match des Jeux Olympiques de Rio 2016 à Belo Horizonte, l’Équipe de France féminine de football s’est imposée 4 à 0 contre le Colombie qui l’avait surprise l’an dernier lors de la Coupe du Monde au Canada.

Philippe Bergerôo voulait que son équipe se lâche d’entrée de compétition, contrairement à la Coupe du Monde au Canada en 2015. Il a vu son désir se réaliser rapidement. Dès la premier action française, Amandine Henry décale Eugénie Le Sommer qui centre fort dans les 6 mètres et voit la pauvre Arias devancer Louisa Cadamuro pour pousser le ballon dans son propre but (1-0, 2e). Les Bleues prennent la mesure de la rencontre et après plusieurs actions avec Élise Bussaglia à l’origine (7e) ou à la conclusion (13e), c’est Le Sommer qui double la mise pour les Bleues (2-0, 15e). A la suite d’une frappe lointaine et lobée de Camille Abily qui termine sur la barre, l’attaquante bretonne est la seule à avoir suivi et pousse le ballon au fond du but.

Les Bleues mettent la pression et combinent bien, grâce notamment aux nombreuses lyonnaises ou ex-lyonnaises présentes sur la pelouse. Il faut attendre la 25e minute pour voir la première action colombienne de la partie : un premier corner suite à un centre détourné par Sarah Bouhaddi après une sortie un peu hasardeuse. Mais sans paniquer, les Bleues restent maîtresses du jeu et Le Sommer n’est pas loin de planter son doublé après avoir buté sur Sepulveda mais surtout oublié de décaler Louisa Cadamuro, seule sur la gauche (27e). Kadidiatou Diani est ensuite elle aussi proche de marquer (33e) mais il faut attendre la fin de la mi-temps pour voir les Bleues enfoncer le clou. Après quelques instants d’intense concentration, Camille Abily frappe un coup franc aux 20 mètres obtenu par Amel Majri. Sa frappe est directe, au premier poteau, et Sepulveda qui touche la balle ne peut la détourner de sa lucarne droite (3-0, 42e).

Les Bleues a l’abri, donc moins tranchantes

Après une entame de match parfaite, l’Équipe de France conserve la maîtrise du jeu et du ballon en seconde période, mais naturellement se montre un peu moins dangereuse, ne prenant plus de risque. Le Sommer est tout de même assez active et tente toujours d’y aller de son doublé (46e et 49e). Les colombiennes qui n’ont pas le ballon, manquent de répondant et ont un jeu paradoxale en défense. Si elle sont bien regroupées, elles sont très vite dépassées dès que les Bleues accélèrent le le jeu vers la profondeur et se retrouvent rapidement en infériorité numérique. Heureusement pour elles, les joueuses de Philippe Bergerôo sont moins tranchantes. Diani perce une nouvelle fois côté droit mais son centre ne trouve finalement personne (70e).

Avec un telle avance, pas besoin de se donner corps et âme jusqu’à la fin, et logiquement, le sélectionneur français fait tourner son effectif : Claire Lavogez (71e), Marie-Laure Délie (74e) et Élodie Thomis (80e) font leur entrée. Les Bleues retrouvent un peu d’allant offensif et Délie obtient un coup franc côté droit aux 18 mètres. Amel Majri se transforme en Amel « Magie » et son pied gauche fait mouche grâce à une barre rentrante, cette fois ci dans la lucarne gauche de Sepulveda qui ne peut rien (4-0, 82e). Une dernière action en solo d’Élodie Thomis inquiétera une dernière fois la défense sud-américaine mais pas Sepulveda qui, si elle a encaissé 4 buts, s’est montrée intraitable en 1 contre 1.

Les Bleues l’emportent donc 4-0 et lancent idéalement leurs Jeux Olympiques avant la confrontation face aux États-Unis, samedi soir à 22h, heure française.

Comments are closed.