mercredi 20 août 2014

PUBLICITÉ

Qualif’ CDM 2015 – Les Bleues sans forcer

Avant une double confrontation décisive contre la Finlande en septembre, les Bleues ont assuré l’essentiel en Hongrie ce mercredi soir dans le cadre des qualifications à la Coupe du Monde 2015 au Canada.

Le souhait de Philippe Bergeroo avant la rencontre était que les Bleues soient efficaces plus vite, notamment par rapport au match aller où elles avaient mis près d’une demi-heure avant de trouver la faille. Souhait réalisé. Les Bleues démarrent fort le match en pressant haut et dès la 2e minute, Eugénie Le Sommer voit sa tête passer juste à gauche du but de Szocs. Les hongroises n’arrivent pas remonter le ballon et l’Equipe de France trouve la faille dès la 9e minute grâce à une belle séquence côté gauche entre Délie et Thiney conclue par un centre qui trouve la tête de Le Sommer au point de penalty. Le ballon fuit la gardienne magyare et finit au fond de filet, 1-0.

S’en suit une véritable attaque-défense où Délie se voit refuser un but à la 13e pour une position de hors-jeu avant que Le Sommer ne double la mise à la 24e par un enchainement de toute beauté contrôle poitrine-reprise de volée du gauche. La grappe est pure et va se loger cette fois de l’autre côté du but de Szocs, imparable. Au bout d’à peine 25 minutes, les hongroises sont déjà cuites et les Bleues enchaînent par Abily de la tête (25e), Henry des 25m (29e) puis Necib dans la surface avec un enchaînement accélération-passement de jambes-frappe (32e). Systématiquement, les rouges sont prises en défaut et ne prennent aucun risque, elles dégagent en touche ou en corner dès qu’il y a danger. Elles profitent tout de même d’un moment d’inattention pour se créer leur seule occasion du match : une balle en cloche dans le centre du terrain prend Hourara en défaut et Zeller en profite pour se présenter seule face à Sarah Bouhaddi qui assure en s’imposant dans ce face à face (35e). Quasiment son premier ballon.

Thiney y va elle aussi de son petit échec alors qu’elle était seule face à la gardienne hongroise (37e) avant qu’elle ne se reprenne en forçant Smuczer à marquer contre son camp sur un centre à ras de terre venu de la droite (39e). A la mi-temps, les Bleues mènent déjà 3-0 et pourraient encore forcer. La chaleur et la différence de niveau joue en défaveur des hongroises qui laissent beaucoup trop d’espaces aux joueuses de Philippe Bergeroo.

Et maintenant, la Finlande

La 2e mi-temps démarre un peu mieux pour les rouges qui semblent trouver un second souffle en monopolisant le ballon à la surprise générale. Elles se retrouvent plusieurs fois en position d’entrer dans la surface mais une défense bleue bien regroupée les en empêche. Cela ne dure pas et les Bleues remettent rapidement la main sur le ballon en se créant une nouvelle occasion par une frappe de loin de Le Sommer (51e) avant que le match ne perde en intensité durant une vingtaine de minutes. Il faut attendre une nouvelle action de l’attaquante bretonne pour réveiller le match grâce à une frappe détournée sur le poteau (71e) avant que Marie-Laure Délie ne trouve enfin le chemin des filets (73e). Après un beau mouvement entre les lignes, amorcée par Louisa Necib, la lyonnaise trouve la parisienne dans le dos de la défense hongroise, celle-ci ajustant Szocs d’une frappe enroulée dans le petit filet. 4-0.

Begeroo décide ensuite de faire tourner son effectif, Kenza Dali honorant alors sa première sélection en remplaçant Marie-Laure Délie. Amandine Henry souffle en laissant sa place à Elise Bussaglia, puis c’est Gaëtane Thiney qui laisse place quelques minutes à Viviane Asseyi qui n’aura pas le temps de montrer grand-chose.

Sans forcer et bien aidées par des hongroises rapidement en difficultés, l’Equipe de France a assuré l’essentiel ce mercredi : gagner largement avant la double confrontation contre la Finlande au mois de septembre qui, si elle se solde par deux résultats positifs, enverra les Bleues au Canada l’été prochain.

Comments are closed.