My Twitter Feed

dimanche 21 octobre 2012

PUBLICITÉ

Marie-Laure Delie : « On a montré un état d’esprit irréprochable »

Marie-Laure Delie s’est fait plaisir samedi soir au Stade Charléty en inscrivant ses 41e et 42e buts sous le maillot bleu à l’occasion de sa 50e sélection lors de la réception de l’Angleterre (2-2). Interview.

L’attaquante française a ainsi permis à l’équipe de France, menée 2-0, d’arracher le match nul. La joueuse de Montpellier loue l’état d’esprit de la formation française qui a su réagir. Toutefois, Delie est consciente qu’elle et ses coéquipières devront se montrer plus efficaces dès mercredi à Eindhoven face aux Pays-Bas et lors de leurs prochains matches, en prévision de l’Euro 2013 où les Bleues sont bien décidées à briller.

Qu’avez-vous pensé de votre match ?

Deux buts, c’est bien, c’est une belle prestation. On avait besoin de ces deux buts car nous étions menées au score. C’est bien d’avoir marqué.

On vous a vu frustrée à une moment, vous ne parveniez pas à tromper la gardienne anglaise…

C’est une bonne gardienne, même défensivement, elles sont bien en place. Ce sont des grands gabarits donc elles nous ont mis en difficulté. On a su quand même trouver la faille même si en première mi-temps on aurait déjà dû la trouver, on revient quand même avec un match nul qui est positif dans l’ensemble car on a montré un état d’esprit irréprochable.

Qu’est-ce qui manque à l’équipe de France en première mi-temps pour marquer ce but ?

Je ne sais pas, peut-être la chance (rire). Ça se joue à rien, un petit centimètre peut-être. Elles ont deux occasions, elles marquent. Nous on en a plusieurs, on ne marque pas. En deuxième mi-temps, on a su réagir, c’est le principal.

Qu’est-ce qui fait que vous ne lâchez jamais même quand ça ne veut pas entrer ?

Moi je suis à fond 90 minutes, voire plus. On le sait, on est sportif de haut niveau et jusqu’à la dernière minute, on ne doit rien lâcher. C’est ce qu’on a fait.

Votre but, le lob, il monte très haut ?

Ce n’est pas grave, il entre quand même. C’est le principal. C’est ce que je voulais faire. Je la lève, peut-être que je ne la prends pas aussi bien que je voudrais mais elle monte et elle va dans le but, c’est l’essentiel.

Comment vous sentez vous quand vous évoluez à deux devant ?

Ce sont les choix du coach, après moi j’ai plus l’habitude de jouer toute seule en pointe dans mon club. Après, je m’adapte à tout.

Vous sortez d’un nul, vous êtes contente, c’est qu’il y a eu une vrai opposition en face ?

Oui c’est clair ! Maintenant, on va jouer contre de grosses nations car on va disputer le championnat d’Europe (en 2013, en Suède, NDLR). On va essayer de monter un petit peu par rapport aux autres oppositions qu’on a eu les années précédentes. On va faire des beaux matches : on va jouer contre l’Allemagne, on va peut-être faire un beau tournoi à l’Algarve (Portugal). Ce sont de belles oppositions qui vont nous préparer pour essayer d’aller chercher le titre cet été.

Vous allez rencontrer les Pays-Bas, mercredi, que pensez-vous de cette équipe contre qui vous avez joué il n’y a pas si longtemps ?

On les a joué l’année dernière (en février 2012, victoire 2-1 des Bleues grâce à des buts de Delie et Le Sommer), à Nîmes. On était mené 1-0 à la mi-temps, on a su aussi réagir. Ça va être une belle opposition à l’image de l’Angleterre ce soir, on s’attend à un gros combat physique sur le terrain.

Un 43e but pour vous ?

On va essayer. Ce soir c’était ma 50e, ça fait plaisir de marquer deux buts, surtout qu’ils sont importants, car ils permettent de revenir au score.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :