mercredi 4 mars 2015

PUBLICITÉ

Les Bleues poussives mais victorieuses

Pour son entrée en lice dans la Coupe de l’Algarve 2015, l’Équipe de France a assuré en s’imposant contre le Portugal. Mais avec une équipe largement remaniée, cela n’a pas été évident.

Il est toujours important bien débuter une compétition mais si on pouvait s’attendre à une équite type, c’est une Équipe de France presque bis qui est alignée par le sélectionneur des Bleues pour affronter le Portugal. Et ça semble fonctionner. Dès la sixième minute sur un coup franc d’Élise Bussaglia, les Françaises se montrent dangereuses et Anaïg Butel du bout du pied arrive à tirer au but, une frappe bien arrêtée par Morais. Lors du premier corner français, après un autre cafouillage, c’est Camille Abily qui manque sa frappe en demi-volée. Les Portugaises montrent de belles choses, essaient de construire mais ont du mal à aller plus loin que les 30 derniers mètres, la défense 75 % parisienne, 100 % francilienne fait bloc.

Les Bleues prennent progressivement le jeu à leur compte en témoigne cette belle ouverture d’Élise Bussaglia pour Élodie Thomis, légèrement excentrée à droite, qui n’arrive pas à centrer puis par un autre corner où la tête de Butel passe à côté. Malgré la possession française, pas vraiment de danger pour la gardienne portugaise par la suite. Sur un centre venu de la droite, Marie-Laure Delie remet le ballon de la tête en arrière vers Camille Abily qui marque d’un plat du pied mais le but est refusé pour une faute de l’attaquante parisienne (27e). Camille Abily, Elise Bussaglia et Kenza Dali multiplient les ouvertures longue distance mais n’arrivent pas à trouver leurs attaquantes. A chaque fois, les filles sont soit hors-jeu, soit dos au but, soit en retard. La complémentarité entre Delie et Le Sommer en 9 et demi ne fonctionne pas non plus, les deux joueuses n’arrivent jamais à se trouver.

Peu de mouvement devant

Preuve que les Bleues ont du mal à se déplacer devant, Abily tente de lancer Thomis mais la Lyonnaise ne s’y attend pas car elle est sur la trajectoire de course de Delie et les deux joueuses laissent passer le ballon qui file en sortie de but (43e). Si les Bleus ont dominé territorialement et elles ont eu la possession (53 % à la pause) mais elles rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge. Sur un terrain un peu difficile, le ballon ne tourne pas assez vite et le jeu ne passe pas assez sur les côtés.

Les Françaises reviennent sur le terrain avec leur onze de départ et c’est Sabrina Delannoy qui se met de suite en évidence. Sur un corner sa tête passe juste à côté. Après un nouveau coup de pied de coin et une frappe contrée de de la capitaine du soir, Camille Abily remet de la tête vers Marie-Laure Delie, mais la lyonnaise est hors-jeu au moment de sa remise et c’est un nouveau but refusé pour la France.

Plus de peps

Très vite, Philippe Bergerôo va tenter de donner plus de technicité au jeu en faisant sortir Élodie Thomis et Marie-Laure Delie pour Claire Lavogez et Gaëtane Thiney. Les Bleues montrent rapidement plus de mouvement et passent désormais par les côtés. Sur un centre de Dali au-dessus de la Défense, Claire Lavogez reprend le ballon en demi-volée quasiment sur la ligne de but mais arrive à le mettre au dessus. L’ouverture du score est manqués mais il y a clairement du mieux dans le jeu. Et le seul but de la rencontre intervient finalement à la 63e minute. Laure Boulleau lance Lavogez dans la profondeur à gauche, la Montpellieraine centre aux six mètres et Eugénie Le Sommer reprend de la tête, 1-0 pour les Bleues. La jeune passeuse décisive montre de la confiance : sur une ouverture, elle enchaîne contrôle de la poitrine – reprise de volée du gauche mais sa frappe passe largement au dessus (69e).

L’entrée de deux joueuses plus techniques permet clairement aux françaises de mieux faire circuler le ballon et donc de se créer plus d’occasions ainsi que de jouer beaucoup plus haut. Fini les longs ballons devant et les ouvertures à la Pirlo que les attaquantes n’arrivent pas à exploiter. Jusqu’à la fin du match, les joueuses de Philippe Bergerôo garderont la maîtrise du ballon mais ne se montreront pas assez dangereuses pour marquer à nouveau.

Au final, c’est tout de même une victoire importante dans l’optique de la première place du groupe si on prend en compte la victoire surprise du Danemark contre le Japon dans l’après-midi. Ce fut tout de même un match poussif avec une équipe largement remaniée. On attendra largement plus face aux Danoises vendredi.

Portugal 0-1 France

But : Le Sommer (63e)
Avertissement : Butel (19e), Boulleau (81e)

Portugal :
Morais – Fidalgo, Costa, Rebelo, Pereira – Silva, Neto (cap), Marques, Borges – Silva (Gouveia 58e), Mendes (Marujo 79e)

France :
Gérard – Boulleau, Delannoy (cap), Houara, Butel – Dali, Bussaglia, Le Sommer (Diani 75e), Abily (Henry 75e) – Thomis (Lavogez 53e), Delie (Thiney 53e)

Poster un commentaire