dimanche 15 avril 2012

PUBLICITÉ

LDC : Lyon quasiment en Finale

Dans des conditions difficiles, sous la pluie et sur une pelouse détrempée, l’Olympique Lyonnais s’est facilement imposé ce dimanche à Gerland 5 à 0 face à Potsdam en demi-finale aller de Ligue des Champions.

Après une victoire aussi large, difficile de ne pas imaginer l’OL Féminin en Finale de Ligue des Champions le 26 mai prochain à Munich. Le Stade Olympique n’a pas reçu un match de foot en son sein depuis 7 ans, et pour son retour aux affaire, le stade allemand devrait voir les féminines de l’OL.

Alors que la pluie incessante sur la région lyonnaise rendait le terrain difficile, à la limite du praticable, les joueuses de Patrice Lair n’ont pas fait dans le détail en s’imposant 5 buts à 1 contre le FFC Turbine Potsdam.

Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Les allemandes sont en effet premières de leur championnat, le meilleur d’Europe, et surtout, l’adversaire de l’OL lors des deux dernières finales de Ligue des Champions. Avec un bilan d’une victoire partout, on aurait pu s’attendre à plus d’opposition. Mais dès le début, on sent que les Lyonnaises s’en sortent mieux. Le ballon n’avance pas sur le terrain détrempé mais les équipières d’Amandine Henry ont la main sur le jeu. Et dès la 6ème minute, la joueuse Lyonnaise omniprésente ouvre la marque.

La domination est totale. Lyon déroule et plie le match en 2 minutes. A la 20ème, c’est Camille Abily qui double la mise sur un magnifique coup franc direct et dans la foulée, Lotta Schelin marque le troisième pour enfoncer définitivement les allemandes. Au retour aux vestiaires, les stats sont éloquentes : 0 tir pour les allemandes alors que Lyon frappé 5 fois, cadré 4 fois et marqué 3 fois.

Au retour sur la pelouse, Potsdam essaie de faire illusion mais ça ne dure pas et c’est Abily (55e) qui inscrit un doublé puis Dickenmann (61e) qui scelle le sort du FFC Turbine Potsdam. Le système de jeu mis en place par l’entraîneur allemand était parfaitement adapté à celui des Lyonnaises. Un genre de 3-3-2-2 qui permet à l’OL de jouer dans tous les sens sans être inquiété. Le but de Schmidt à la 89ème pour Potsdam qui réduit le score final à 5-1 est alors presque anecdotique.

Même si rien n’est fait puisqu’il faudra quand même jouer un match retour le dimanche 22 avril prochain à 14h, les filles de Patrice Lair ont tout de même fait un pas de géant vers le Stade Olympique de Munich. Et la dernière fois qu’une équipe française à joué une finale là-bas, elle est repartie avec le titre.*

Résultats demi-finales Aller :

Arsenal 1 – 2 Francfort
Grant 69ème – Crnogorčević 64ème, Garefrekes 90ème+3

Lyon 5 – 1 Potsdam
Henry 6ème, Abily 20ème et 61ème, Schelin 21ème, Dickenmann 55ème – Schmidt 89ème

*Finale de la Ligue des Champions Masculine en 1993 : Marseille l‘avait emporté 1-0 sur le Milan AC.

Comments are closed.