L’Algarve Cup part aux Etats-Unis

L’Algarve Cup part aux Etats-Unis

11 mars 2015 0 Par Florian Polteau

En finale de l’Algarve Cup ce mercredi 11 mars, l’Equipe de France a été battue 2 buts à 0 par les Etats-Unis. Loin d’être aussi convaincantes que lors des autres matches, les Bleues ont surtout procédé à quelques tests.

Philippe Bergerôo n’avait visiblement pas tout misé sur cette finale. Avec un 11 de départ loin d’être type (voir compo en fin d’article) et un 4-4-2 abandonné au profit d’un 4-3-3 qui a quelques peu perturbé les mouvements en attaque, les Bleues encaissent d’entrée un but sur coup-franc par Julie Johnston (7e). Derrière, si elles se reprennent et maîtrisent mieux le ballon, elles ne se montrent que rarement dangereuses et il faut attendre une frappe de Camille Abily (20e) bien captée par Hope Solo pour relancer la machine. Derrière, c’est sur un corner que la Lyonnaise va trouver la tête d’Amandine Henry mais celle-ci manquera le cadre. Keira Hamraoui ira elle aussi de sa frappe cadrée, plein axe, en force, tendue, mais Hope Solo bien campée sur ses appuis repoussera des deux poings (40e). Et c’est là que les Etats-Unis font frapper à nouveau. Christen Press transperce la défense pleine axe et file au but ajuster Sarah Bouhaddi (41e). Si elles font plutôt jeu égal, les Bleues rentrent aux vestiaires avec deux buts de retard, et elles sont loin d’être convaincantes et aussi conquérantes qu’on a pu les voir.

Sans aucun changement, les Bleues entrent un peu mieux dans la seconde période. Elles pressent plus haut et arrivent à trouver des positions pour mettre le danger mais c’est Alex Morgan qui va se révéler la plus dangereuse avec une frappe dans le petit filet de Bouhaddi (50e). Le sélectionneur des Bleues décide de remettre son équipe dans un système qu’elle maîtrise mieux : Kadidiatou Diani sort pour Claire Lavogez qui retrouve son côté gauche, et Kheira Hamraoui, positionné en sentinelle devant la défense laisse sa place à Kenza Dali qui reprend sa place dans le couloir droit (58e). Retour en 4-4-2.

La défense Delannoy-Butel manque d’automatismes et ça se ressent. Carli Lloyd récupère un ballon repoussée par les Bleues et prend de vitesse tout le monde pour se retrouver seule aux 16m, mais sa frappe complètement manquée passe largement au dessus (65e). Tout comme celle de Lavogez suite à un corner d’Abily (68e). Laure Boulleau n’est pas loin de tromper Solo sur un centre tir fuyant mais c’est la barre qui est trouvée et la gardienne claque le ballon en corner (70e). Sur un jolie décalage d’Henry, Abily pénètre dans la surface et subit une faute grossière qui amène un penalty à la France. Avant le tir, Hope Solo la joue à l’intox en parlant à Amandine Henry, qui s’élance…. et trouve les gants de la gardienne américaine partie du bon côté. Une dernière tête de Le Sommer passera largement à côté (88e).

Les Bleues subissent donc leur première défaite depuis 11 matchs. Dommage que ce soit en finale de l’Algarve Cup. Mais heureusement, on peut se consoler en se disant que l’équipe qui remporte cette compétition amicale n’a jamais remporté la Coupe du Monde qui suivait. Ce qui laisse donc une chance aux Françaises cet été au Canada.

France 0-2 Etats-Unis

Algarve Cup, Finale, Faro (Portugal)
Buts : Johnston (7e), Press (41e)

France : Bouhaddi – Houara D’H. Butel Delannoy (cap) Boulleau – Henry Abily Hamraoui (Lavogez 58e)  – Diani (Dali 58e) Thiney (Delie 78e) Le Sommer

Etats-Unis : Solo – Krieger, Johnston, Sauerbrunn, Klingenberg (Wambach 85e) – Lloyd (cap), Brian (Boxx 85e), Holiday, Press (Leroux 75e) – Morgan, Rodriguez (O’hara 67e)