mercredi 19 juillet 2017

PUBLICITÉ

EURO 2017 : les Bleues assurent l’essentiel

Grâce à un penalty en fin de match transformé par Eugénie Le Sommer (photo), l’Equipe de France a réussi ses débuts dans cet Euro 2017 en s’imposant 1-0 face à une équipe islandaise très combative. 

Pour ce premier onze officiel, le coach Olivier Echouafni avait réservé une petite surprise, en alignant la jeune Montpelliéraine Clarisse Le Bihan. Cette dernière, 22 ans et appelée en renfort suite au forfait d’Amel Majri, débute plutôt bien la rencontre. Se montrant très disponible, c’est elle qui aura la première frappe, non cadrée, à la suite d’un bel enchaînement collectif entre Camille Abily, Elodie Thomis et Eugénie Le Sommer (8e). Blessée à la cheville droite peu avant la mi-temps, elle doit pourtant céder sa place à Kadidiatou Diani. 

La première période se conclue sur un 0-0 avec pas grand chose à se mettre sous la dent en terme d’occasions, mais un gros combat physique avec des Islandaises qui n’hésitent pas à aller au contact, parfois trop. Mais l’arbitre italienne décide de laisser jouer hormis lors du tacle d’Ingibjörg Sigurdardottir sur Camille Abily (33e), sanctionné d’un carton jaune, mais qui aurait pu valoir plus quand on voit comment le défenseur accroche le pied de la Française. Côté Française justement, Wendie Renard a de son côté obtenu un carton jaune discutable en début de rencontre.

En deuxième mi-temps, les Françaises reviennent avec plus d’envie. Elles commencent à faire parler leur jeu et leur expérience afin de s’installer durablement dans la surface adverse. Cependant, le manque d’efficacité, bête noire de cette équipe de France, est toujours présent. Le coach français décide alors de faire un changement plus offensif : il sort la milieue Elise Bussaglia pour Gaëtane Thiney et passe alors d’un 4-3-3 à un 4-4-2. L’apport offensif se fait sentir mais il manque encore de la justesse dans le dernier geste. Et avec la défense islandaise bien en place, difficile pour les Bleues de pouvoir décrocher des frappes. La plus concrète, et certainement la plus belle, restant la tête de la capitaine française Wendie Renard qui s’écrase sur la barre transversale islandaise sur un corner d’Abily (75e).

« Il fallait être patient »

Sans se décourager, les filles d’Olivier Echouafni poussent jusqu’au bout. Et à la 84e minute, elles sont récompensées. Amandine Henry se fait littéralement ceinturer dans la surface de réparation adverse et cette fois madame l’arbitre l’a vu et n’hésite pas à siffler penalty. Eugénie Le Sommer prend ses responsabilités, s’empare du ballon et délivre la France grâce à un contre pied parfait. La victoire est courte et douloureuse, 1-0, mais l’essentiel est là : les trois points. 

En fin de rencontre, au micro de France 2, Olivier Echouafni s’est déclaré satisfait de son équipe : « Elles ont été dans la difficulté mais malgré tout patientes. Et ça a payé, elles ont été récompensées par ce but sur le fil. » Il faudra faire au moins aussi bien lors du prochain match samedi contre l’Autriche, vainqueur surprise de la Suisse.

Comments are closed.