dimanche 28 juillet 2013

PUBLICITÉ

Euro 2013 – L’Allemagne, naturellement

Football - UEFA Women's Euro 2013 - Germany - Allemagne

Euro 2013. Allemagne –Norvège : 1-0 (0-0) : Après une première mi-temps fébrile qui a vu la Norvège perdre une occasion de prendre l’avantage, l’Allemagne ouvre le score dès le retour des vestiaires. Un second pénalty manqué va sceller le sort d’un match accroché.

Habituée des grands rendez-vous, l’Allemagne et la Norvège n’en sont pas à leur coup d’essai en finale d’un tournoi majeur. Les deux nations se sont d’ailleurs souvent rencontrées : avec 7 finales gagnées en Championnats d’Europe, l’Allemagne est la reine du tournoi. La Norvège arrive pourtant en deuxième position avec 2 titres et 3 finales perdues … face aux Allemandes ; elle est par ailleurs la seule nation à avoir battu les Américaines aux JO (2000). En coupe du Monde, l’Allemagne a été deux fois victorieuses, après s’être inclinée en 1995, face à la Norvège.

Si leurs palmarès respectifs pouvaient prédire une finale entre ces deux géants du football féminin, leurs chemins n’en laissait rien présager : avec six joueuses majeures blessées, les Allemandes qui paraissaient diminuées ont d’ailleurs perdu face à la Norvège en phase de poule. Une Norvège bien mal embarquée cette saison (défaites en amicaux face à la Russie, la France, la Suède et la Suisse juste avant l’Euro) mais qui a complètement réussi sa compétition.

Une mi-temps pour se jauger

Les compositions n’ont rien d’exceptionnel, Silvia Neid ayant préféré Okoyino da Mbabi à Mittag tandis que Dekkerhus commence le match à la place d’Isaksen. Les norvégiennes vont rapidement avoir à dépenser de l’énergie pour ralentir le rythme imposé par des Allemandes qui vont évoluer assez haut dans les premières minutes. Avec des tirs de Lotzen, Marozsán et Okoyino Da Mbabi, elles tiennent ce début de match. Les premières menaces scandinaves vont être étouffées par la solide défense dirigée par Annike Krahn : à la 25ème minute, un corner discutable est pourtant sifflé en faveur de la Norvège. Le banc allemand s’énerve et montre ainsi la tension qui règne sur la Friends Arena, quasiment pleine : Nadine Angerer se fait rappeler à l’ordre par l’arbitre qui ne va pas hésiter une seule seconde à siffler un pénalty suite à une faute d’Okoyino Mbabi sur Dekkerhus dans la surface. En pleine confiance, la gardienne allemande écarte le tir de Rønning (29’).

La Norvège laisse passer sa chance

Moins offensives en fin de première mi-temps, les deux équipes cherchent à lever le pied : au retour des vestiaires, Lena Lotzen sort au profit de son aînée, Anja Mittag, qui a surtout joué les seconds rôles au cours de cet Euro. Coaching gagnant, la joueuse de Malmö, seule au second poteau, inscrit un premier but sur une passe décisive d’Okoyino da Mbabi (49e). Les Norvégiennes vont accuser le coup et mettre quelques minutes avant de menacer à nouveau le camp allemand. Dzenifer Marozsán, tireuse officielle des coups de pieds arrêtés et ses co-équipières vont en profiter pour accentuer la pression mise sur leurs adversaires : une action de jeu infinie pendant laquelle les Norvégiennes vont concéder 4 corners douloureusement détournés. Hjlemseth met fin au supplice en arrêtant un tir de Maier (58’).

Un avantage psychologique décisif

A l’heure de jeu, Hansen repart seule à l’assaut du but Allemand : une faute de Bartusiak dans la surface offre une seconde chance à la Norvège. C’est Solveig Gulbransen qui s’y colle cette fois-ci : encore une fois, Nadine Angerer se place sur la trajectoire. La scène rappelle les arrêts successifs de Stina Petersen (la gardienne danoise) face à Schelin et Asllani lors du match d’ouverture et montre à quel point l’avantage psychologique aura compté dans cet Euro. Comme si le sort s’acharnait, le but d’Ada Hegerberg est refusé quelques minutes plus tard pour hors-jeu (64’). Malgré un gros tir d’Elise Thorsnes qui force Nadine Angerer à sortir, les Norvégiennes sont abattues, à l’image de leur coach, Even Pellerud : malgré plusieurs changements (entrée de Thorsnes puis Isaksen) qui vont donner de l’impact à leur attaque, elles n’arriveront jamais à passer une défense allemande à toute épreuve (un seul but encaissé durant l’Euro, face à la Norvège, en phase de poules).

La défense tient, le score reste inchangé, l’Allemagne est championne d’Europe. Pour la 6ème fois consécutive. Nul doute que l’équipe qui mettra fin à cette série, marquera aussi l’Histoire du football féminin.

 

ALLEMAGNE – NORVEGE, Friends Arena (Solna) : 1-0 (0-0).

Arbitre : Cristina Dorcioman (ROU).

BUT.  Allemagne : Mittag (47’).

AVERTISSEMENT. Allemagne: Krahn (70’).

NORVEGE : Ingrid Hjelmseth – Ada Hegerberg, Maren Mjelde, Toril Akerhaugen, Marit Christensen (Leni Kaurin, 85’) – Solveig Gulbrandsen (Elise Thorsnes, 68’) – Cathrine Dekkerhus, Caroline Hansen, Ingvild Stensland (Ingvild Isaksenn, 76’), Kristine Hegland, Trine Rønning.

Sélectionneur : Even Jostein Pellerud.

ALLEMAGNE : Nadine Angerer – Saskia Bartusiak, Leonie Maier, Annike Krahn – Nadine Kessler, Jennifer Cramer, Lena Goessling, Lena Lotzen (Anja Mittag, 46’), Dzsenifer Marozsán, Simone Laudehr (Bianca Schmidt, 77’) – Célia Okoyino da Mbabi.

Sélectionneur : Silvia Neid.

Comments are closed.