mardi 17 mars 2015

PUBLICITÉ

Coupe de France – Jakobsson punit les Vertes

Lors de la demi-finale de Coupe de France disputée dans le Chaudron de Geoffroy-Guichard, Montpellier, pourtant réduit à 10 une grande partie du match, est venu décrocher son billet pour la finale. 

C’est dans un chaudron faiblement rempli que les deux formations de l’AS Saint-Etienne et du Montpellier HSC pénètrent sur la pelouse afin de disputer cette deuxième demi-finale de la Coupe de France et rejoindre l’Olympique Lyonnais en finale, vainqueur la veille à Rouen (0-4). En présence notamment de Roland Romeyer (Président de l’A.S.S.E), de Franck Tabanou et de Laurent Nicollin (Président délégué de Montpellier), les deux équipes observent une minute de recueuillement en hommage aux victimes de l’accident de l’hélicoptère en Argentine.

Gagnées par l’importance de l’évènement et le fait d’évoluer sur la pelouse de Geoffroy-Guichard, les deux formations tardent à rentrer dans le vif du sujet. Montpellier se contentant de monopoliser le cuire alors que Saint-Etienne joue le contre. La partie débute enfin lorsque Sarah Palacin, sur coup-franc, envoie un missile de 25 mètres qui flirte avec la barre transversale du but héraultait (5ème). Cette occasion verte a le mérite de réveiller les filles de Jean-Louis Saez avec deux tentatives non-cadrées de Lavogez (7ème) et Jakobsson (10ème – photo). Malgré leur supériorité technique, les Montpelliéraines, gênées par le pressing du milieu de terrain stéphanois, s’agacent quelque peu et durcissent le jeu. Et les « Amazones Vertes » sont à deux doigts d’ouvrir le score lorsque Chaumette s’arrache sur la gauche pour servir en retrait Lorgère, à l’entrée des 6m, mais c’est sauvé in-extremis par Sembrant (16ème).

Sentant le vent tourné contre elles, les Héraultaises vont reprendre le contrôle du jeu. Jakobsson (20ème et 30ème) et Utsugi (22ème) font passer des sueurs froides dans le dos de la défense stéphanoise. Les Vertes reculent et vont-être punies. Toletti, dans l’axe, trouve Jakobsson, légèrement excentré dans la surface de réparation stéphanoise. L’Internationale Suédoise règle la mire pour ajuster Perrodin d’une frappe du gauche (32ème). Les Héraultaises ouvrent donc logiquement le score, tant elles ont eu le monopole du ballon. Dans la foulée, les visiteuses sont réduites à 10 après le deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion, reçu par Asseyi (35ème) suite à un tacle plus que limite sur Soulard. Dans la foulée, les Vertes obtiennent une dernière opportunité d’égaliser. Mise sur orbite par Lorgère, Palacin, trop excentrée, ne parvient pas à cadrer sa frappe qui passe juste au-dessus du but de Durand (44ème). Bien que sévère pour les filles d’Hervé David, c’est sur score en faveur du M.H.S.C que la pause est sifflée.

En inferiorité numérique, la formation montpelliéraine connaît un début de seconde période délicat. Palacin décale Lorgère, côté droit, qui centre fort devant le but. L’arrière-garde héraultaise ne parvient pas à se dégager mais ni Palacin ni Chaumette ne suivent cette belle opportunité (47ème). Ensuite, sur un coup-franc de Lorgère, Courteille vient placer sa tête au deuxième poteau mais c’est hors-cadre (54ème). Seule éclaircie montpelliéraine au tableau, la belle et énorme frappe de l’Internationale Française, Toletti. Le coup-franc est cadrée mais directement dans les bras de Perrodin (61ème).

Les Vertes, bien que plus entreprenantes dans ce début de second acte, confondent vitesse et précipitation, à l’image de Lorgère qui envoie son centre derrière le but alors qu’elle est libre de tout marquage (66ème) ou de Coton-Pelagie qui galvaude complètement un coup-franc bien placé à l’entrée de la zone de vérité (71ème). Pas loin de craquer, les Montpelliéraines plient mais ne rompent pas. Elles s’offrent même une belle opportunité de tuer le match. Sur une astucieuse déviation de la tête de Tonazzi, Jakobsson se présente en duel face à Perrodin, qui gagne son duel (82ème). Dans les dernières minutes de la rencontre, les Vertes poussent mais la demi-volée de Clemarron manque de puissance et Durand s’empare aisément de ce dernier ballon chaud (85ème).

Les Montpelliéraines s’imposent donc 1-0 dans le chaudron de Geoffroy-Guichard et obtiennent le droit d’aller défier les Lyonnaises en finale le 18 avril prochain à Calais.

AS Saint-Etienne 0-1 Montpellier HSC
(mi-temps 1-0)
Stade Geoffroy-Guichard, Saint-Etienne, 1 500 spectateurs environ
Arbitre : Séverine Craipeau
But : Jakobsson (32ème)
Avertissements : Audemar (85ème) à l’A.S.S.E ; Asseyi (22ème) à Montpellier
Expulsion : Asseyi (35ème) à Montpellier

A.S.S.E : Perrodin – Audemar (puis Blanc-Gonnet, 80ème), Courteille (cap), Viguier, Soulard – Clémaron, Cirri (puis Lavaud, 68ème), Alice (puis Coton-Pelagie, 46ème) – Lorgère – Palacin, Chaumette – Entr.: H. Didier

Montpellier : Durand – Daughetee, Gadea (cap), Sembrant, Wenger (puis Karchaoui, 75ème) – Asseyi, Toletti, Utsugi, Lavogez (puis Torrent, 58ème) – Tonazzi (puis Makanza, 90ème), Jakobsson – Entr.: J.-L. Saez

Comments are closed.