samedi 20 mai 2017

PUBLICITÉ

Coupe de France : encore un trophée pour l’OL

En battant Paris au termes d’une longue séance de tirs aux buts (7-6), Lyon s’adjuge une sixième coupe de France consécutive.

Moins d’une semaine après la rencontre de championnat au Parc OL, où les Lyonnaises ont battu les Parisiennes 3-0, les deux équipes se retrouvaient déjà ce vendredi 19 mai. Cette fois-ci, pour la finale de Coupe de France disputée au Stade de la Rabine de Vannes. 

Très bien entrées dans leur match, les Parisiennes ne tardent pas à ouvrir le score, par l’intermédiaire de leur numéro 10, Crisitiane. Seule sur la droite, la Brésilienne dribble Amel Majri et trompe la gardienne lyonnaise, Méline Gérard, d’une superbe frappe en lucarne (7′). Ce petit exploit individuel, lance parfaitement un PSG toujours à la recherche de son premier titre sous l’ère Qatarie.

La gardienne parisienne Katarzyna Kiedrzynek, très vigilante, est à l’affût sur tous les centres lyonnais, tel celui de Majri pour Ada Hegerberg, seule aux six mètres (16′). Mais à la demi-heure de jeu, un petit cafouillage va totalement relancer l’OL. Alors que Dzsenifer Marozsan tire un corner côté droit, Eugénie Le Sommer et Shirley Cruz s’écroulent dans la surface. L’arbitre, Elodie Coppola, estime que c’est la capitaine parisienne qui fait faute sur la buteuse lyonnaise, et siffle donc un penalty. La japonaise Saki Kumagai (photo) se charge de le tirer, Kiedrzyznek part du bon côté, freine le ballon mais sans réussir à l’empêcher de passer la ligne (34′). 

Les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 1 partout, tout reste à faire. D’ailleurs la seconde période n’arrivera pas à les départager, beaucoup de tensions et de petites fautes, sans pour autant donner de véritables occasions de buts de part et d’autres. La victoire et la coupe se jouera donc lors d’une redoutable séance de tirs au buts. Le PSG commence, Lyon répond. 4 partout, lorsque s’élance la cinquième tireuse parisienne, Irene Paredes envoie le ballon au-dessus du but. Saki Kumagai, qui avait transformé le penalty de l’égalisation, a cette fois-ci le tir au but de la victoire au bout du pied, mais elle se heurte au poteau. Toujours 4 partout. Il faut attendre la huitième tireuse parisienne, Ouleymata Sarr, et l’arrêt de Méline Gérard sur son tir, un peu trop centré, pour donner une nouvelle balle de match à Lyon. Cette fois-ci, la Norvégienne Ada Hegerberg ne se fait pas prir pour conclure et offrir un trophée de plus aux Lyonnaises. 

Reste un troisième acte entre Lyon et Paris, ce sera le 1er juin, lors de la finale de Ligue des Champions, à Cardiff. Si l’OL domine sans conteste le football féminin en France, le PSG compte bien dominer l’Europe et priver les Lyonnaises d’un nouveau record : celui de conserver son titre en ligue des champions.

Comments are closed.