lundi 8 juin 2015

PUBLICITÉ

CDM2015 – Groupe A et B : les têtes d’affiche répondent présentes

La première journée de cette Coupe du Monde 2015 a vu les courtes victoires du Canada, pays hôte, et des Pays-bas (1-0). Quant à la deuxième journée, elle a été marquée par les plus larges victoires norvégiennes (4-0) et allemandes (10-0).

Canada 1 – 0 Chine / Sinclair (90+2’ sp).

Comme le veut la tradition, c’est au pays hôte d’ouvrir le bal. Ainsi pour ce premier match de la Coupe du Monde 2015, le Canada était confronté à la Chine. Pourtant la fête failli être de courte durée pour les canadiennes, notamment à cause de Wang Fei, la gardienne chinoise qui s’est montré difficilement franchissable. C’est finalement l’expérience de la capitaine canadienne, Christine Sinclair, qui a réussi à faire plier la plus jeune équipe du tournoi, grâce à un penalty arraché par Adriana Leon sur une faute litigieuse au bout du temps additionnel. Le Canada s’impose donc sur le fil et s’évite par la même occasion un début de tournoi difficile.

Pays-Bas 1 – 0 Nouvelle-Zélande  / Martens (33’)

L’équipe des Pays-Bas, est l’une des équipes vues comme pouvant être LA bonne surprise de ce mondial. Peu avant la Coupe du Monde, l’émission Femmes de Foot sur Eurosport avait réalisé un court reportage sur la jeune joueuse de 22 ans, Lieke Martens, qui monte en puissance. Si l’émission annonçait qu’il faudrait suivre attentivement les Oranje et leur joueuse star, cette dernière a répondu présente, en ouvrant son compteur dans la compétition par une superbe frappe enroulée à la 33ème minute. 1-0 score final, les néozélandaises joueront déjà un match capital face à la Chine, lors du deuxième match.

Norvège 4 – 0 Thaïlande  / Ronning (15’) ; Herlovsen (29’ et 34’) ; Hegerberg (68’)

La Norvège, finaliste de l’Euro 2013 est l’un des outsiders attendu de ce tournoi. Les norvégiennes n’ont pas tremblée pour autant, et se sont imposées facilement face à une équipe thaïlandaise qui vit sa première Coupe du Monde suite à une qualification historique. Trine Ronning ouvre le score sur coup franc à la 15ème minute. Puis un très beau mouvement collectif permet à Isabell Herlovsen de doubler la mise (29’) avant de s’offrir un doublé personnel pour le 3-0 (34’). Enfin la jeune et prometteuse lyonnaise, Ada Hegerberg ouvrira elle aussi son compteur (68’) permettant à son équipe de décrocher sans peine une large victoire pour son entrée en lice. La gardienne Thaïlandaise Waraporn Boonsing à tout de même réalisé une très belle parade en arrêtant le pénalty de Maren Mjelde à la 75ème minute. Le prochain match face à la Côte d’Ivoire, pourrait donc permettre à l’une des deux équipes « nouvelles » de cette édition, de gagner leur tout premier match en Coupe du Monde. Quant à la Norvège, elle jouera un match capital face à l’Allemagne, puisque ce sera sans doute le match pour la première place du groupe B.

Allemagne 10 – 0 Thaïlande  / Sasic (3’ ; 14’ et 31’) ; Mittag (29’ ; 35’ et 64’); Laudehr (71’) ; Daebritz (75’) ; Behringer (79’) ; Popp (85’)

L’Allemagne qui a mal digéré son élimination précoce à domicile lors de la dernière Coupe du Monde, compte bien se racheter cette année. La première équipe à en faire les frais étant la malheureuse Côte d’Ivoire. Les éléphantes, qui vivent le premier Mondial de leur histoire, espéraient sans doute un tout autre match. Cependant, malgré cette lourde défaite, elles pourront avoir la satisfaction d’avoir empêché la Nationalmannschaaft d’établir un nouveau record de la plus large victoire (record : 11-0).

Le match démarrait fort avec un but de l’incontournable joueuse de Celia Sasic (3’). L’ex joueuse de Francfort, très en forme, s’offre même un premier triplé en Coupe du Monde (14’ puis 31’). La nouvelle recrue parisienne, Anja Mittag s’est elle aussi illustrée dans ce match, passeuse décisive, notamment sur le 3ème but de Sasic, elle profite d’une erreur défensive pour filer vers le but et s’offrir également un triplé (29’, 35’ et 64’). Simone Laudehr et Melanie Behringer allourdiront tour à tour le score. Quant à Sara Daebritz, elle profitera de sa rentrée et de ce festival de but pour inscrire son premier but en sélection (75’). Alexandra Popp, verra son but sur coup franc direct en toute fin de match comme un délivrance (86’), elle qui avait manqué tant de fois de réalisme devant la gardienne ivoirienne Dominique Thiamale auparavant dans ce match.

Cette dernière a tout de même réussi quelques parades, notamment à la 36’ où elle réalise un magnifique double arrêt, empêchant alors à ce stade du match le 6-0. Quant à son équipe, il aura fallu attendre le quart d’heure de jeu pour voir une première frappe lointaine, sans danger, et la 19ème minute pour une première incursion dans la surface allemande. La Côte d’Ivoire s’est vu refuser un but pour un contact contestable sur Nadine Angerer, la gardienne et capitaine allemande (53’). En fin de match, aussi incroyable que cela puisse paraitre, la gardienne allemande réalise un faute de main, laissant vraisemblablement le champs libre pour une attaquante ivoirienne, qui ne peut pourtant pas réaliser sa tête correctement. Les éléphantes n’étaient pas loin de marquer leur premier but en Coupe du Monde, ce qui aurait un peu adouci leur soirée calvaire. L’Allemagne réalise un carton et soigne son goal average afin de prendre tranquillement la tête du groupe avant de véritablement se tester face à la Norvège. Le seul point noir pourrait être la blessure de Melanie Leupolz sortie dès la 15ème minute.

Comments are closed.